C’était un sujet d’expert, mais avec la guerre en Ukraine, il est désormais sur toutes les lèvres: comment assurer notre approvisionnement en énergie? Pour l’économiste Joëlle Noailly, directrice de recherche au Centre d’études internationales sur l’environnement à l’Institut des hautes études internationales et du développement de Genève (Graduate Institute), la crise que nous sommes en train de vivre doit être l’occasion d’entamer enfin un virage clair vers les énergies vertes, pour nous libérer en partie de notre dépendance envers l’étranger et pour contrer le changement climatique.