Pharma

Johnson & Johnson rachète le groupe bâlois Actelion pour 30 milliards de dollars

La multinationale américaine Johnson & Johnson rachète le groupe pharmaceutique bâlois Actelion. Le prix de la transaction se monte à 30 milliards de dollars (29,7 milliards de francs), ont indiqué jeudi les deux groupes dans un communiqué commun

L’opération a reçu l’approbation unanime de la direction des deux compagnies, ont-elles indiqué dans un communiqué commun. Johnson & Johnson (J&J) versera en liquide 280 dollars par action Actelion.

Chaque actionnaire de la société bâloise recevra aussi un titre de la future entité de recherche. L’offre publique d’achat commencera le 16 février, via la société zougoise Janssen holding, une filiale de J&J en Suisse.

La transaction prévoit de séparer les activités de la société relatives aux découvertes précliniques et aux unités cliniques, au sein d’une société nouvellement constituée, nommée R&D NewCo. Celle-ci poursuivra ses activités de manière indépendante et sera cotée en Suisse.

Le fondateur d’Actelion dirigera la nouvelle société R&D NewCo

Le fondateur et actuel patron d’Actelion, le cardiologue français Jean-Paul Clozel, dirigera la nouvelle société biopharmaceutique R&D NewCo. Johnson & Johnson en détiendra initialement 16% des actions. R&D NewCo démarrera avec un milliard de francs de liquidités à disposition.

Les anciens actionnaires d’Actelion détiendront quant à eux 84% des titres de R&D New Co, est-il précisé dans l’annonce préalable à l’offre publique d’achat (OPA) publiée mercredi. Le géant américain disposera d’une option pour 16% supplémentaires sous la forme d’un prêt convertible.

La nouvelle entité issue de la séparation des activités relatives aux découvertes précliniques et aux unités cliniques sera cotée à la Bourse suisse. Les titres seront distribués aux actionnaires d’Actelion sous forme de dividende en actions, à la clôture de l’offre publique.

La multinationale de New Brunswick (New Jersey) s’est en outre réservé une option sur le traitement expérimental ACT-132577 contre l’hypertension. Celui-ci restera développé par R&D NewCo et se trouve actuellement en étude clinique de phase II.

Equipe en place

Jean-Paul Clozel, chercheur chez Hoffmann-La Roche avant de fonder en décembre 1997 avec son épouse et plusieurs collègues le laboratoire Actelion à Allschwil (BL), dirigera avec l’équipe scientifique en place R&D New Co. Jean-Pierre Garnier, président du conseil d’administration d’Actelion depuis 2011, occupera la même fonction au sein de la nouvelle firme.

«Avec cette offre, Johnson & Johnson reconnaît tout ce qu’Actelion a réalisé depuis vingt ans, en particulier notre franchise dans l’hypertension artérielle pulmonaire», souligne Jean-Paul Clozel, cité dans le communiqué. «La compagnie R&D nouvellement créée nous permet de poursuivre le succès de notre culture d’innovation», ajoute-t-il.

En tant que firme biopharmaceutique indépendante, R&D NewCo sera active dans la recherche et le développement de petites molécules thérapeutiques, «afin de répondre à des besoins médicaux non satisfaits». Ses quatre domaines de spécialisation seront les affections cardiovasculaires et du système nerveux central, les troubles immunologiques ainsi que les maladies dites «orphelines».

L’action Actelion a bondi de quelque 21% jeudi à l’ouverture de la bourse suisse suite à l’annonce du rachat du groupe pharmaceutique bâlois par l’américain Johnson & Johnson. Sans surprise, elle valait 275,30 francs à 9h05, dans un marché SMI en hausse de 0,61%.


Lire aussi:

Publicité