Jomed poursuit sa politique d'acquisitions. La société spécialisée dans les implants utilisés en chirurgie cardiaque a acheté l'entreprise californienne EndoSonics pour 250 millions de dollars. Cet achat confirme les propos tenus par le patron de Jomed, Tor Peters, le jour de son introduction sur le Nouveau Marché suisse (Le Temps du 18 avril): «Nous envisageons aussi d'améliorer notre base technologique en faisant des acquisitions stratégiques ou des partenariats» avait-il alors déclaré. Le geste s'est allié à la parole et la transaction a été approuvée par les deux parties. C'est la deuxième fois en deux mois que Jomed va faire ses emplettes aux Etats-Unis. Après avoir acheté en juin l'établissement new-yorkais Medi-Dyne pour 100 millions de dollars, le numéro un des stents coronaires, ces gaines qui renforcent les artères malades, continue son expansion sur ce continent.

EndoSonics a réalisé un chiffre d'affaires de 48 millions de dollars l'année passée. L'entreprise californienne dont le siège est à Rancho Cordova développe des appareils de mesure à ultrasons utilisés dans la chirurgie cardiaque ainsi qu'une palette de produits liés au traitement médical des maladies du cœur. Pour Tor Peters, les choses sont claires: «Les produits d'EndoSonics représentent un excellent complément par rapport à ce que nous pouvons proposer sur le marché. Mais en plus de cette complémentarité, nous aurons une nouvelle porte ouverte sur le marché américain qui est en forte croissance et qui est plutôt difficile à pénétrer sans une opération de ce type.» De son côté, le marché ne partage pas cet enthousiasme. Une fois l'opération de rachat annoncée, le titre de Jomed a perdu près de 8% en quelques minutes, puis il s'est légèrement repris.

Jomed exercera une offre de reprise d'un montant de 11 dollars par action de la société américaine, soit près de 50% de plus que son cours de la séance de vendredi. Afin de financer cette nouvelle

acquisition, l'entreprise établie près de Schaffhouse pense émettre un nouveau paquet

d'actions pour un montant total de 150 millions de dollars.

Jomed est enregistrée aux Pays-Bas, mais elle est codirigée depuis la Suède et la Suisse. La société a réalisé un bénéfice de 2,1 millions d'euros en 1999. Si son appétit est principalement satisfait par des sociétés américaines, c'est que ses concurrents ont leur siège aux Etats-Unis: Guidant, Boston Scientific, Medtronic et Johnson & Johnson sont de ceux-là. Le marché d'instruments qui pallient les déficiences cardiaques est estimé par les analystes à 5 milliards d'euros.