Alimentation

Jorge Paulo Lemann, le Suisse derrière la méga fusion dans le secteur de la bière

Jorge Paulo Lemann, milliardaire d'origine brésilienne et établi à Rapperswil, est à l'origine du rachat du brasseur SABMiller par AB InBev pour 100 milliards de francs. Il est un habitué de ces acquisitions massives

L'homme est très discret. Il ne s'exprime jamais publiquement et même ses apparitions sont comptées. C'est pourtant lui qui est à l'origine des dernières méga fusions dans le secteur alimentaire. Jorge Paulo Lemann, titulaire des passeports suisse et brésilien, établi à Rapperswil, a orchestré le rachat du brasseur SABMiller par AB InBev, annoncé mardi. C'est aussi lui qui était à l'origine de la fusion entre Kraft et Heinz. C'est encore lui qui avait racheté Burger King avant de l'introduire en bourse. L'homme est à la tête d'une fortune estimée à 25 milliards de dollars.

L'histoire de Jorge Paulo Lemann est intimement liée à la Suisse et au Brésil. Ses parents, originaires de l'Emmental, émigrent dans le pays sud-américain pour y développer la fabrication de fromage. Jorge Paulo Lemann verra le jour en 1939 à Rio. Il étudie au Brésil avant de s'envoler pour la Suisse. Il travaillera pour Credit Suisse à Genève tout en se perfectionnant au tennis. Il représentera ainsi la Suisse en Coupe Davis en 1962 contre l'Afrique du Sud. Puis, de retour au Brésil, il représentera ce pays contre l'Argentine en 1973. Il aura perdu ses quatre matches, mais tout de même pris un set à Guillermo Vilas.

Spécialiste de la bière

Au Brésil, Jorge Paulo Lemann se lance dans les affaires. Il s'intéresse vite aux fusions-acquisitions et se spécialise dans le marché de la bière. Dans les années huitante, il rachète, avec des associés, la brasserie brésilienne Brahma. Carlos Sicupira et Marcel Telles sont toujours à ses côtés pour diriger le fonds d'investissement 3G Capital. C'est ce fonds qui contrôle 12,5% du capital du groupe belgo-brésilien AB InBev.

Les associés s'étaient fait la main, en 1982, avec le rachat hostile d'une chaîne de supermarchés, Lojas Americanas, qu'ils restructurent ensuite. En 2008, Jorge Paulo Lemann réalise son premier gros coup en s'emparant, via sa participation dans InBev, de Anheuser-Busch. Environ 6% de ses employés aux Etats-Unis, soit 1400 personnes, sont licenciées chez ce brasseur. En 2010, 3G Capital s'intéresse à Burger King. Il rachète la chaîne de fast food à des investisseurs pour 3,3 milliards de dollars, avant de vendre tous les restaurants à des franchisés pour n'en garder que 52. Burger King est ainsi restructuré, et deux ans plus tard, la chaîne est à nouveau cotée. 3G Capital cède 29% de son capital à un fonds britannique, et l'ensemble de l'opération valorise Burger King à 4,8 milliards de dollars.

En 2014, Jorge Paulo Lemann s'associe à Berkshire Hathaway de Warren Buffett pour fusionner Burger King avec la chaîne canadienne de restauration Tim Hortsons. Mais 2015 rester l'année des fusions les plus spectaculaires. L'homme d'affaire brésiliano suisse retrouve Warren Buffett, en mars, pour la fusion à 45 milliards de dollars entre HJ Heinz Et Kraft Food Group.

Coca-Cola, future cible?

Ce mardi, Jorge Paulo Lemann peut se targuer d'avoir fusionné les numéros un et deux du marché de la bière. Le nouveau groupe brassera près de 60 milliards de litres par an, soit trois fois plus que l'actuel troisième du secteur, le néerlandais Heineken. Il vendra aussi une bière sur trois sur Terre, via les marques Corona, Foster's ou encore Snow.

Aujourd'hui, Jorge Paulo Lemann passe la moitié de son temps en Suisse, l'autre au Brésil. L'homme avait décidé de rapatrier en Suisse sa famille en 1999 suite à une tentative d'enlèvement avortée de ses enfants. Interrogé il y a quelques années sur ses ambitions, Jorge Paulo Lemann avait cité, en souriant, Coca-Cola comme cible intéressante.

Publicité