Il enchaîne les entretiens pour porter la bonne parole. Joseph Stiglitz a 66 ans, un Prix Nobel d’économie en poche et plusieurs best-sellers à son actif. Son dernier livre Peuple, pouvoir & profits (Ed. Les liens qui libèrent) sort quelques jours après celui de Thomas Piketty, Capital et idéologie. Mais il ne s’agit pas, là, d’un vaste tableau historique. C’est l’actualité que scrute Joseph Stiglitz, professeur à la Columbia University. Avec une sévérité toute particulière envers Donald Trump et les multinationales du numérique.

Lire aussi: Thomas Piketty: «La fiscalité est le prolongement concret des idéologies»