Au risque d’enfoncer une porte ouverte, force est de constater que les politiques monétaires expansives de ces dix dernières années nous ont menés dans une impasse. Car si le «quantitative easing» a certainement contribué à sauver l’Europe d’une catastrophe économique, il faut bien admettre que nous avons atteint les limites du modèle et qu’il est urgent de trouver d’autres outils de politique conjoncturelle afin de relancer la consommation moribonde sur le Vieux-Continent.

Lire aussi: Les taux négatifs bientôt pour tout le monde?