Un journaliste grec a commencé à comparaître jeudi devant la justice pour avoir publié une liste d’individus présumés détenteurs de comptes en Suisse, que plusieurs gouvernements successifs sont accusés d’avoir ignoré, a rapporté un journaliste de l’AFP.

Costas Vaxevanis, 46 ans, ancien journaliste de télévision reconverti dans le magazine «Hot Doc», insiste sur le fait qu’il n’a fait que son métier de journaliste. Il est poursuivi pour violation de données personnelles pour avoir publié samedi une liste comprenant 2059 noms d’individus, tirée de données provenant de la banque HSBC en Suisse.

«Nous avons reçu un courrier avec une clé USB à l’intérieur», explique le journaliste dans une interview accordée au site Internet du média français Mediapart. «Nous avons fait les vérifications auprès de plusieurs personnes citées» car la rédaction du quotidien ne savait pas qui avait envoyé la lettre, anonyme.

Le vrai danger, selon Costas Vaxevanis, n’est pas la publication de cette liste de noms. En revanche, «si l’on ne prélève pas l’impôt sur ceux qui ont de l’argent et l’ont sorti illégalement du pays, alors ceux qui ont faim, mais qui jusque-là respectaient les lois, vont commencer à commettre des meurtres», assure encore le journaliste.