Les jours se suivent et se ressemblent sur le marché suisse… Dans l'attente d'un rebond des marchés américains, l'indice SMI ne parvient toujours pas à trouver une direction précise. Il clôture en léger repli de 0,35% à 7957,6 points.

D'un point de vue technique, il se trouve sur son support situé dans une zone comprise entre 7940 et 7960 points et sa résistance à 8020 puis 8040 points. Les investisseurs demeurent nerveux pour le moment dans un contexte de craintes de récession outre-Atlantique, mais le début de la reprise pourrait être proche, selon certains observateurs, grâce à une réduction massive des taux d'intérêt par la Réserve fédérale. Sur le front des publications de résultats, Synthes-Stratec ouvrira les feux le 11 janvier, suivi par Tecan et Geberit le 16 janvier, Voegele, Logitech (troisième trimestre) et Serono le 23 janvier et Clariant le 25 janvier.

Tecan lance une division séparée

Au sein des blue chips, Richemont campe sur ses positions à 3851. Le groupe communiquera un rapport chiffré portant sur les ventes durant la période de Noël au cours des prochains jours. Richemont publiera ses résultats sur l'ensemble de l'exercice clos au 31 mars le 17 juin prochain.

Par ailleurs, selon certaines rumeurs, le diamantaire sud-africain De Beers envisage de laisser à un tiers l'usage de sa marque et négocie à cette fin avec plusieurs groupes de luxe, parmi lesquels figurent Richemont et LVMH. De Beers contrôle 60% du marché mondial de gros du diamant, le marché de la vente de détail restant encore extrêmement fragmenté. Dans le compartiment des assurances, Zurich Financial Services affiche une légère progression de 0,3% à 950. Le titre ne réagit guère à la recommandation d'achat d'un courtier américain. Ce dernier estime que la valeur correcte de Zurich se situe à 1177, compte tenu du potentiel des activités de la compagnie au Royaume-Uni et d'une probable introduction à la Bourse de New York cette année.

Parmi les valeurs secondaires, Tecan lance une division séparée pour ses activités dans le domaine de la «protéomique», soit l'étude de la façon dont l'information contenue dans les gènes se traduit dans les protéines et l'interaction de ces dernières dans la maladie. Ce marché est évalué à 1 milliard de dollars et enregistre une croissance annuelle de 40%. La nouvelle division, Tecan Proteomics, sera basée à Munich et recevra plus de 20% du budget recherche et développement du groupe cette année. Le titre se replie de 0,6% à 1660. Dans le segment du nouveau marché, Card Guard s'apprécie de 3,5% à 110. La société annonce le rachat d'une division de Matria Healthcare pour un montant de 18 millions de dollars. Quality Diagnotics Services, basé en Géorgie, emploie 140 collaborateurs et a généré un chiffre d'affaires de 16,5 millions de dollars en 2000. Cette opération permet à la société de technologie médicale Card Guard de renforcer sa position sur le marché américain de la surveillance cardiaque à distance. Le titre a inscrit un point haut historique de 142 au mois de septembre.