La semaine commence sous les meilleurs auspices à la Bourse suisse. En effet, encouragé par la hausse de Wall Street vendredi, l'indice SMI s'offre un beau rebond technique et termine la journée en progression de 3,7% à 6987,7 points. Il parvient à franchir sa résistance technique située à 7000 points en cours de séance. La récente chute – jugée excessive par la plupart des observateurs – laisse place à un regain d'optimisme lundi. L'excellente performance du compartiment des financières n'est pas étrangère à la reprise du SMI, qui peut également compter sur le soutien des titres défensifs avec Nestlé et les pharmaceutiques.

Secteur de l'agroalimentaire attrayant

Sur l'ensemble des blue chips, seul Givaudan (–0,9%) est orienté à la baisse. Nestlé progresse donc de plus de 2% à 3484. Le titre est recommandé à l'achat (strong buy) par un courtier américain avec un objectif de cours de 4250 dans un horizon à douze mois. Selon l'analyste, le secteur agroalimentaire est attrayant en ce moment tant sur le plan de l'évaluation que de la croissance du cash-flow. Nestlé bénéficie également d'un article positif paru dans la presse américaine à propos de son acquisition du fabricant américain d'aliments pour animaux domestiques Ralston Purina, qui devrait générer une croissance soutenue à long terme. De son côté, Serono grimpe de près de 7% à 1315. Un analyste recommande le titre à l'achat et augmente ses prévisions sur les résultats. Il considère que le traitement contre la sclérose en plaques Rebif dispose d'une grande chance d'être lancé sur le marché américain six à dix mois plus tôt que prévu en 2002.

Dans un autre registre, Sulzer affiche une progression de 1,2% à 1111. Le président du groupe, Uli Roost, annonce sa démission avec effet immédiat des directions générales de Sulzer et de Sulzer Medica. M. Roost indique que son nom est fortement associé à l'échec de la fusion entre Sulzer et sa filiale Sulzer Medica l'an passé. Ce facteur aurait pu être utilisé pour l'attaquer directement dans le cadre de l'offre de rachat hostile lancée récemment par Incentive Capital.

De son côté, SGS s'apprécie de près de 4% à 2000 dans le sillage de la publication de résultats 2000 conformes aux attentes des analystes. Son bénéfice net a augmenté de 13,3% à 128,7 millions de francs, tandis que le chiffre d'affaires s'établissait à 2,37 milliards de francs, en hausse de 4%. Le groupe prévoit une croissance des résultats durant l'exercice en cours. SGS a investi 21,7 millions de francs dans son site Internet SGSonSITE, qui devrait générer ses premiers revenus durant le second semestre 2001. Le groupe a annoncé la semaine passée qu'il proposera la création d'une catégorie unique d'action lors de son assemblée générale du 10 mai prochain, une décision saluée par les investisseurs. Au sein des valeurs secondaires, Phonak grimpe de près de 9% à 4750. Le groupe annonce le rachat de la société privée autrichienne Hansaton, spécialisée également dans la fabrication d'appareils auditifs. Hansaton était l'agent général de Phonak pour le marché autrichien et génère un chiffre d'affaires annuel de quelque 20 millions de francs.