En début de semaine, le marché suisse franchit le sommet des 8200 points pour la première fois en deux ans, soutenu par le bon comportement de Wall Street vendredi et par les excellentes performances des bancaires. L'indice SMI termine la séance en progression de 1,6% à 8251 points.

Parmi les blue chips, UBS s'apprécie de plus de 3% à 249,75 points. Son homologue CS Group grimpe de près de 5% à 382 points, dans le sillage de rumeurs faisant état de sa prochaine cotation à la Bourse de New York. Les financières sont stimulées par l'accalmie sur le front des taux d'intérêt, après la publication d'un rapport de l'emploi inférieur aux attentes des économistes aux Etats-Unis. Les pharmaceutiques sont également très bien orientées, sous l'égide de Novartis, en progression de 1,6% à 2648 points. Le titre est stimulé par des espoirs que le médicament Zelmac reçoive le feu vert des autorités américaines dans les prochains jours. Par ailleurs, le groupe bâlois a retiré tous les ingrédients génétiquement modifiés de ses produits alimentaires, comme il l'avait fait pour la nourriture pour bébés de la marque Gerber l'an passé. Le bon Roche affiche une progression plus modeste de 0,7% à 16 465 points.

Dans un autre registre, Swisscom clôture sur une note quasiment inchangée à 560 points. Selon la presse financière alémanique, le groupe pourrait financer l'achat d'une licence UMTS par la cession de ses détentions immobilières estimées à quelque 1 milliard de francs. En Allemagne, les enchères pour les licences de téléphonie mobile de la troisième génération atteignent 12 milliards de marks au début de la deuxième semaine, soit plus de la moitié de l'objectif fixé par le gouvernement (20 milliards de marks).

Au sein des valeurs secondaires, Disetronic recule de 0,7% à 1500 points, à la veille de la publication de ses résultats au cours du premier trimestre. Selon les estimations des analystes, le chiffre d'affaires devrait atteindre un nouveau record à quelque 70 millions de francs.

De son côté, Jomed se replie de près de 4% à 90 points. La société annonce l'acquisition de l'américain EndoSonics pour un montant de 205 millions de dollars en cash. Il s'agit du deuxième rachat de Jomed aux Etats-Unis en l'espace de deux mois. L'entreprise figure parmi les leaders européens dans la fabrication d'instruments destinés à ouvrir les vaisseaux sanguins durant les opérations chirurgicales du cœur. Jomed, qui souhaite renforcer sa présence outre-Atlantique, générera un chiffre d'affaires annuel de 99 millions de dollars lorsque l'acquisition d'EndoSonics sera achevée. La société helvétique émettra pour 150 millions de dollars de nouvelles actions afin de financer cette opération.

Pour sa part, Miracle perd plus de 8% à 171 points. Le titre est affecté par un article paru dans la presse alémanique, faisant état du départ de quatre de ses dirigeants. Ces démissions feraient suite à un litige sur la nouvelle application xrp de la société avec le fabricant de machines Ulrich Ammann AG. La société publiera ses résultats au cours du premier trimestre à la fin du mois d'août.