Mardi en début de journée, le marché suisse poursuivait sa reprise et franchissait la marque des 7700 points, grâce, une nouvelle fois, aux progressions des valeurs bancaires. Malheureusement, les affaires se gâtaient dans l'après-midi avec l'ouverture négative de Wall Street. Résultat des courses: l'indice SMI a effacé une partie de ses gains et terminé la séance sur une hausse limitée à 0,2% à 7678,2 points. Les intervenants espèrent toujours une détente monétaire de la Réserve fédérale avant sa prochaine réunion.

Parmi les blue chips, SAirGroup, qui occupe le devant de la scène ces derniers temps, indique que l'Union européenne pourrait rejeter l'injection de capital décidée récemment afin de sauver la compagnie Sabena. Cette décision devrait avoir des conséquences importantes sur le futur de l'alliance entre les deux transporteurs. SAirGroup, qui examine actuellement toutes ses activités non aériennes, évoque une éventuelle cession de Gate Gourmet, sa division catering. Cette dernière, qui emploie 30 000 collaborateurs et occupe la deuxième position mondiale dans le secteur, est considérée comme la vache à lait du groupe. SAirGroup publiera ses résultats durant l'exercice 2000 au début du mois d'avril. L'agence de notation Moody's a mis le rating A3 du groupe sous surveillance, avec implications négatives. Elle s'inquiète des coûts supérieurs aux attentes liés à la restructuration de Sabena et des compagnies françaises AOM-Air Liberté - Air Littoral, ainsi que de la filiale allemande LTU. Le titre se replie de plus de 3% à 212,75 points.

Dans un autre registre, Nestlé affiche un léger repli de 0,4% à 3580 points. La multinationale estime que la crise financière turque n'affectera pas ses résultats. Ce communiqué fait suite à la révision à la baisse des résultats de son homologue américain Procter & Gamble en raison de la situation en Turquie, son douzième marché. Aux pharmaceutiques, Roche est inchangé à 15 005 points à la veille de la publication de ses résultats durant l'exercice 2000. Le groupe a soumis son médicament contre la grippe Tamiflu à l'approbation des autorités européennes. Le traitement, développé en collaboration avec la société américaine Gilead Sciences, est déjà commercialisé aux Etats-Unis, au Canada, au Japon, en Suisse, ainsi que dans plusieurs pays d'Amérique latine. Le Tamiflu fait partie des produits de Roche disposant du potentiel de croissance le plus élevé.

Think Tools dans le rouge

Dans le segment du Nouveau Marché, Think Tools plonge de plus de 34% à 132 points. Le titre est affecté par la décision de la banque privée Vontobel de renoncer à son projet de banque Internet. En effet, Think Tools fournit des logiciels à Vontobel et détient une participation de 18% dans le projet y-o-u bank. Cet abandon devrait coûter quelque 25 millions de francs à la société. Le titre, qui avait atteint un record de 1050 lors de son introduction en Bourse, a inscrit un point bas de 122 la semaine passée. En effet, la société a annoncé que son directeur, Serge Roux-Levrat, démissionnait après seulement trois mois à la tête de Think Tools. La société publiera ses résultats au cours du troisième trimestre le 28 mars prochain.