La publication des bons résultats semestriels de plusieurs grands groupes helvétiques n'inspire guère l'indice SMI, très indécis en début de séance. Dans l'après-midi, l'ouverture positive de Wall Street redonne quelques couleurs au marché suisse qui clôture en progression de 0.5%, flirtant avec la marque des 8300 points en fin de séance. La réunion du FOMC de la Réserve fédérale, toujours très attendue, débutera aujourd'hui aux Etats-Unis. Parmi les blue chips, SAirGroup progresse de 3% à 295. Le tour-opérateur allemand LTU annonce que les discussions relatives à la vente de la participation de 49,9% de SAirGroup dans la société au détaillant allemand ReWe sont entrées dans leur phase finale. LTU, largement déficitaire, est le quatrième groupe du secteur outre-Rhin, derrière TUI (Preussag), C & N Touristik et ITS/Dertour (ReWe). La compagnie helvétique publie ses résultats semestriels aujourd'hui. Selon les analystes, le bénéfice net de SAirGroup devrait enregistrer un important recul. Le titre est également stimulé par des rumeurs faisant état d'un éventuel rapprochement avec le géant British Airways, en discussions actuellement en vue d'une fusion avec le néerlandais KLM.

Dans un autre registre, Swatch Group progresse de plus de 1% à 2599, touchant un point haut de 2690 en cours de séance. L'horloger annonce un bénéfice net largement supérieur aux attentes du marché au cours du premier semestre. Le groupe se monte fort optimiste quant à la deuxième partie de l'année, qui, avec la période de Noël, est traditionnellement très porteuse. Afin de répondre de manière plus rapide aux besoins de ses clients, Swatch Group a lancé un programme d'un montant de 2 milliards de francs destiné à son expansion et à sa modernisation dans les deux à trois prochaines années. Le groupe espère voir très bientôt les premiers résultats du lancement de la bijouterie Swatch et Breguet qui a eu lieu au mois de juillet. En dépit des pressions sur les marges et les prix, le groupe horloger considère toujours d'éventuelles acquisitions dans le secteur des systèmes électroniques.

Aux pharmaceutiques, Novartis s'apprécie de 1% grâce à la publication de résultats semestriels dépassant les prévisions des analystes. Dans le compartiment des bancaires, UBS campe sur ses positions à la veille de la publication de ses résultats semestriels. Son homologue CS Group recule de près de 0,5% à 380. De son côté, Algroup gagne plus de 1% à 1160. Son bénéfice net a progressé de 16% durant les six premiers mois de l'année. La fusion avec le groupe canadien Alcan donnera naissance au deuxième producteur mondial d'aluminium, avec un chiffre d'affaires de 12,4 milliards de dollars et 53 000 collaborateurs. La transaction devrait être finalisée dans la deuxième moitié du mois d'octobre. Quant à Lonza, spin off d'Algroup, elle indique que son bénéfice net a augmenté de 6% au premier semestre. Cependant, les incertitudes liées aux projets stratégiques du groupe déçoivent le marché. Le titre clôture sur une note quasiment inchangée à 840.