En début de journée, le marché suisse conquiert un nouveau sommet, celui des 8300 points. Cependant, il ne parvient pas à conserver ses gains en raison de l'ouverture négative du Dow Jones.

L'indice SMI termine la séance sur les niveaux de la veille à 8245,8 points. Toujours courtisée par les investisseurs, UBS s'apprécie encore de 0,6%, après avoir franchi sa résistance technique de 260 en cours de journée. Son homologue CS Group, qui publiera ses résultats semestriels le 31 août prochain, se replie de 0,7% à 377.

Pour sa part, Ciba Spécialités Chimiques s'apprécie de 4,3% à 103. Le titre bénéficie d'une recommandation d'achat. L'analyste prévoit une surprise positive à l'occasion de la publication des résultats de la société et s'appuie sur un pipeline de produits innovants dans le domaine de la chimie industrielle. Il estime que le titre Ciba SC dispose d'un potentiel de hausse de 20%.

De son côté, Roche progresse de 0,4% à 16 400. Le groupe bâlois a reçu le feu vert des autorités américaines pour l'utilisation élargie de son médicament destiné à lutter contre le rejet d'organes, le CellCept. Ce traitement, qui a été développé par la division Roche Global Development basée en Californie, sera désormais également utilisé dans les transplantations de foie.

Parmi les valeurs secondaires, Cicorel plonge de 20% à 160,5, touchant un point bas de 52 semaines. En effet, la société avertit les investisseurs que son chiffre d'affaires et son bénéfice opérationnel ne progresseront pas cette année en raison de délais dans la production de ses produits. Cicorel ne donne pas de nouvelles prévisions mais déclare qu'elle publiera ses résultats semestriels au début du mois de septembre. Le déménagement du site de Crissier à Boudry, source de coûts et de dépréciation immobilière, a provoqué des retards de livraison qui ont affecté toutes les divisions du groupe. La société est spécialisée dans la fabrication de circuits destinés à lier les composants microélectroniques. Ses produits sont utilisés dans les montres, les appareils auditifs, les téléphones mobiles ou l'électronique automobile. Le titre, qui a été introduit en Bourse en avril 1998, a perdu plus de 40% depuis le début de l'année.

Dernier brasseur helvétique indépendant

Dans un autre registre, Eichhof recule de près de 11% à 1450. La société a décidé de reporter l'introduction en Bourse de sa division Datacolor (technologie de la couleur) à une date ultérieure en raison des conditions actuelles du marché. Eichhof indique que Datacolor doit d'abord se concentrer sur l'intégration de ses quatre récentes acquisitions. Datacolor, basée aux Etats-Unis, a été rachetée en 1980 et a généré un chiffre d'affaires de 90 millions de francs suisses en 1999. Eichhof est le dernier brasseur helvétique indépendant et ses principaux actionnaires sont la famille Du-bach qui détient 23,5% du capital, Deutsche Bank (8,7%), la famille Keller (7,5%) et le trader Marc Rich (7%). La société figure parmi les candidats au rachat de l'activité boissons de Feldschlösschen Hürlimann, aux côtés de Carlsberg, Heineken, South African Breweries, l'autrichien Brau et le belge Interbrew.