En l'absence des investisseurs anglo-saxons, Londres étant fermé à l'occasion du Bank Holiday, les volumes sont minces sur le marché suisse en début de semaine. L'indice SMI parvient à rester au-dessus de la marque psychologique des 7100 points, en léger recul de 0,2% à 7155 points. Certains intervenants pensent que le SMI pourrait faire face à une correction majeure s'il baissait au-dessous de la marque des 7100 points. Il faut souligner que le président de la Réserve fédérale Alan Greenspan n'a rien fait pour rassurer les marchés en insistant vendredi sur la nécessité pour les banques centrales de tenir compte des cours boursiers dans la fixation de la politique monétaire.

Aux financières, Réassurance annonce qu'elle concentrera toutes ses affaires françaises à Paris à partir du 1er septembre et qu'elle se renforcera afin de couvrir les activités non-vie en France. Cette étape est conforme à la stratégie du groupe en France. Le titre s'apprécie modestement de 0,3%. Dans un autre registre, SAir Group s'apprécie de près de 1%. Selon un magazine hebdomadaire autrichien, Austrian Airlines pourrait cesser sa collaboration avec Swissair dans le cadre du Qualiflyer Group pour se lier avec Lufthansa, membre de Star Alliance. Austrian Airlines (AUA) détient Tyrolean Airways et une participation de 35,9% dans Lauda Air. Le groupe autrichien avait annoncé qu'elle réexaminait sa stratégie après l'émergence de la nouvelle alliance entre Delta Airlines, son partenaire aux Etats-Unis et la compagnie Air France. Par ailleurs, Sabena communique qu'elle annoncera des nouvelles à propos de l'alliance Qualiflyer le 19 octobre à l'occasion d'une conférence de presse à Bruxelles. La compagnie belge, détenue à hauteur de 49,5% par Swissair, a enregistré une perte de 13,9 millions de dollars au cours du premier semestre 1999.

Nestlé progresse de 0,7% grâce à des achats techniques. Selon les opérateurs, le titre ayant cassé sa résistance située à 3020, il pourrait désormais se diriger vers la marque des 3250. ABB progresse de 0,3%. Le groupe annonce le rachat de la société belge Kemper Europe Reinsurance à GE Reinsurance. Cette opération permettra à sa filiale Sirius International Insurance de se renforcer en dehors des pays scandinaves.

Parmi les valeurs secondaires, Oerlikon-Bührle touche un point haut de 236 avant de clôturer en recul de près de 3% à 225,75. Certains investisseurs saluent l'annonce de la vente tant attendue de la division Bally (chaussures et accessoires) du groupe à la société américaine d'investissement Texas Pacific qui détient les marques Del Monte, Ducati et J. Crew; d'autres regrettent le manque de transparence du groupe qui n'a pas divulgué le montant de la transaction. Cette opération, qui est évaluée à quelque 300 millions de francs, sera finalisée d'ici le mois d'octobre. Déficitaire depuis plusieurs années déjà, Bally a enregistré une perte de 30 millions de francs au cours du premier semestre. Sa division «immobilier» a été vendue au mois de juillet à la société suisse Allreal Holding pour un montant de 171 millions de francs. Dans le cadre de son programme de restructuration, Oerlikon-Bührle doit encore céder sa filiale de construction aéronautique Pilatus, une opération prévue cette année encore. Le groupe pourra ensuite se concentrer sur ses activités de base.