Les velléités de hausse observées en début de séance ont rapidement laissé la place à une nouvelle séance morose sur le marché suisse. L'indice SMI se replie de 0,8% à 7706,2 points, un niveau inédit depuis octobre 2000.

Parmi les blue chips, SAirGroup recule de près de 7% à 209,75. Les investisseurs n'apprécient guère que la compagnie helvétique ait accepté d'injecter 250 millions d'euros dans Sabena après que les syndicats eurent donné leur feu vert au plan de restructuration. SAirGroup souhaite renégocier avec le gouvernement belge une option lui permettant d'augmenter sa participation dans Sabena de 49,5% à 85%.

Par ailleurs, le nouveau PDG d'AOM, Air Liberté, Air Littoral, Marc Rochet, rencontrait hier les syndicats. Cette réunion intervient à la suite d'une note diffusée par Marc Rochet, dressant un tableau sombre de la situation financière des trois compagnies aériennes.

Ciba SC en léger repli

Dans un autre registre, Ciba Spécialités Chimiques affiche un léger repli de 0,2% à 107, à la veille de la publication de ses résultats durant l'exercice 2000. Malgré un probable ralentissement au cours du quatrième trimestre, les analystes tablent en moyenne sur une progression du bénéfice net de 31% à 425 millions de francs suisses et sur un chiffre d'affaires en hausse de 10% à 7,9 milliards de francs. Les intervenants observeront avec intérêt la restructuration de la division traitement des eaux et l'interprétation faite par Ciba SC du ralentissement de l'économie américaine. De son côté, Holderbank gagne 0,5% à 1916. Les actionnaires du cimentier portugais Cimpor se sont prononcés en faveur du maintien du plafond de 10% des droits de vote, ce qui bloque toute tentative d'OPA de la part de Holderbank. Le groupe suisse, dont une précédente tentative de rachat avait échoué l'an passé, faisait de la suppression de ce plafond une condition nécessaire à une nouvelle offre.

Gretag Imaging grimpe de près de 12%

Parmi les valeurs secondaires, Georg Fischer progresse de 3% à 486,50. La société annonce que son bénéfice net a augmenté de 15,3% à 151 millions de francs durant l'exercice 2000. Le secteur composants pour l'industrie automobile a contribué à hauteur de 37% aux ventes totales du groupe. Les commandes ont dépassé pour la première fois la barre des 4 milliards de francs, tandis que le chiffre d'affaires s'établissait à 3,9 milliards de francs (3,2 milliards de francs en 1999). Selon Fischer, le chiffre d'affaires et le bénéfice devraient pouvoir progresser à nouveau cette année, l'Europe, l'Asie et le Brésil compensant le ralentissement économique aux Etats-Unis.

Pour sa part, Gretag Imaging grimpe de près de 12% à 67, après avoir touché un point bas de 55,80 lundi. La société annonce qu'elle a signé le contrat tant attendu avec son principal client, l'américain Qualex. Le montant total de l'opération s'élève à quelque 20 millions de francs. La semaine passée, Gretag Imaging a indiqué qu'elle prévoyait d'enregistrer une perte durant l'exercice 2000 en dépit d'une progression de 29% de ses ventes à 901 millions de francs.