En fin de semaine, le rebond de Roche (+3,2%) et l'excellente tenue des bancaires permettent au marché suisse de poursuivre sur sa lancée. L'indice SMI clôture sur une belle progression de 1,7% à 7167,8 points. La prochaine résistance technique se situe à 7200 points. Parmi les blue chips, SAirGroup, qui avait bien progressé cette semaine, décroche brutalement et chute de plus de 8% à 177,50 francs. La publication des résultats durant l'exercice 2000, qui aura lieu lundi, fait resurgir les craintes relatives à l'ampleur des pertes du groupe. Selon les dernières rumeurs, elles pourraient dépasser les 2,5 milliards cités ces derniers temps en raison de charges supplémentaires liées à la restructuration.

Bien que ce ne soit pas à l'ordre du jour avant que la santé financière du groupe soit restaurée, certains observateurs prévoient d'ores et déjà une entrée de SAirGroup dans l'alliance OneWorld, emmenée par American Airlines et British Airways. Par ailleurs, la presse alémanique indique que l'ancien président du groupe, Eric Honegger, aurait reçu une indemnité de départ de 5 millions de francs.

De son côté, Sulzer gagne plus de 1% à 1117 francs. La société suisse d'investissement InCentive Capital lance officiellement son OPA hostile sur le groupe. Sulzer la rejette immédiatement, jugeant le montant de la transaction, quelque 4 milliards de francs, sous-évalué. Les termes de l'offre sont inchangés: InCentive, qui contrôlerait 15% de Sulzer, propose aux actionnaires deux actions Sulzer Medica plus 410 francs ou 0,9 action InCentive par titre Sulzer. L'OPA déclenchera certainement des débats houleux au cours de l'assemblée générale des actionnaires, qui aura lieu le 19 avril prochain.

Dans un autre registre, Swisscom progresse de près de 2% à 390 francs. Dans le cadre de son recentrage sur son métier de base, le groupe annonce la vente de 162 immeubles aux sociétés PSP et WTF Holdings pour un montant de 1,28 milliard de francs. Swisscom, qui avait déjà cédé de l'immobilier pour 1,27 milliard de francs au début du mois, indique que ces opérations lui permettront de lever quelque 500 millions de francs. Ce chiffre est supérieur aux attentes des analystes.

Parmi les valeurs secondaires, Saurer s'apprécie de près de 4% à 680 francs. Le fabricant de machines textiles annonce son retour dans les chiffres noirs en 2000, affichant un bénéfice de 71 millions de francs, contre une perte de 72 millions en 1999. Le chiffre d'affaires a augmenté de 60% à 2,22 milliards de francs et la contribution des acquisitions s'est élevée à 33%. Saurer souhaite par ailleurs procéder au split de ses actions par dix. Dans le segment du nouveau marché, 4M Technologies gagne plus de 3% à 32,50. La société annonce une perte de 72,5 millions de francs durant l'exercice 2000. Ce chiffre est supérieur aux attentes des analystes en raison de charges spéciales. 4M indique toutefois que les signes d'une reprise du marché se reflètent dans l'augmentation des nouvelles commandes. Le programme de réduction de coûts lancé l'année passée devrait conduire à une économie de 10 millions de francs en 2001.