En fin de semaine, le marché suisse s'affaiblit nettement en l'absence de nouvelles particulières sur le front des sociétés. Affecté par l'ouverture négative de Wall Street, l'indice SMI clôture en baisse de 1,4% à 7757,4 points. La semaine prochaine, les résultats 2000 de Georg Fischer (20 février), Ciba Spécialités Chimiques (21 février) et Nestlé (23 février) seront publiés.

Dans le compartiment des financières, Bâloise progresse légèrement de 0,3% à 1789, après avoir touché un point haut de 18 000 en cours de séance. La compagnie publie des résultats conformes aux estimations des analystes durant l'exercice 2000. Son bénéfice net a progressé de 20% à 620 millions de francs et le volume des primes de 9% à 6,6 milliards de francs. Bâloise poursuit sa stratégie qui consiste à se concentrer sur ses principaux marchés: Suisse, Allemagne, Belgique, Luxembourg et Autriche. Le groupe publiera ses résultats financiers détaillés le 5 avril prochain. Zurich Financial Services détient une participation de 9% dans Bâloise et BZ Group de 10,2%.

De son côté, CS Group recule de près de 4% à 316,50. La grande banque annonce la cession de Winterthur International à la compagnie XL Capital, basée aux Bermudes, pour un montant de 600 millions de francs. Winterthur International emploie 1300 collaborateurs et figure parmi les principaux assureurs spécialisés dans la clientèle des grandes entreprises nationales et multinationales. Elle a généré des primes de 2,3 milliards de francs durant l'exercice 2000. Cette opération permet à Winterthur de se concentrer sur la clientèle des particuliers et des petites et moyennes entreprises en Suisse et dans le reste de l'Europe.

Réputation mondiale de qualité et d'innovation

Aux pharmaceutiques, Roche affiche un repli de 0,5% à 15 245. Après l'annonce du split de son homologue Novartis et de UBS jeudi, le groupe bâlois indique qu'il ne projette pas de modification de la structure de son capital consistant en certificats de participation et en actions au porteur. Parmi les valeurs secondaires, Kuoni affiche un léger repli de 0,4% à 763. Le titre bénéficie d'une recommandation d'achat assortie d'un objectif de cours de 900 dans un horizon à douze mois. L'analyste s'appuie sur la capacité du voyagiste à générer un cash-flow régulier quel que soit l'environnement économique. Kuoni est parvenu à se bâtir une réputation mondiale de qualité et d'innovation au sein de l'industrie du voyage et auprès des consommateurs. Le groupe, traditionnellement présent dans le segment haut de gamme, a fait son entrée dans le secteur du tourisme de masse en procédant à certaines acquisitions en Scandinavie, où il occupe la troisième position dans le domaine.

De son côté, Publigroupe progresse de 0,4% à 734 avant la publication de ses résultats préliminaires durant l'exercice 2000, qui aura lieu lundi. Selon les estimations, le chiffre d'affaires devrait afficher une croissance solide de quelque 19% à 2,7 milliards de francs grâce à l'importante demande dans le domaine des annonces publicitaires. A la fin du mois de décembre, Publigroupe avait réduit ses prévisions de bénéfice net de 140 à 125 millions de francs pour l'année 2000.