Encouragé par le regain d'optimisme de Wall Street la veille, le marché suisse se reprend mardi, à l'instar de ses homologues du Vieux Continent. Les investisseurs placent tous leurs espoirs dans la détente monétaire de 50 points de base anticipée à l'issue de la réunion de la Réserve fédérale. Dans ce contexte, l'indice SMI termine la journée en progression de 0,5% à 7067,6 points, soutenu par les progressions des valeurs financières sous la conduite de CS Group, UBS, Zurich et Swiss Re.

Parmi les blue chips, Kudelski recule de 5% à 1447, touchant un nouveau point bas depuis décembre 2000. Le titre souffre des rumeurs de fusion entre les groupes américains EchoStar et DirecTV. En effet, EchoStar est le client de Kudelski et DirecTV celui de son principal concurrent, NDS. Un rapprochement entre les deux sociétés devrait probablement conduire à l'utilisation d'un seul système. Dans ce contexte, l'entreprise romande pourrait perdre un client important. André Kudelski tente de rassurer les investisseurs en déclarant qu'il a de bonnes chances de gagner le contrat, son système étant plus moderne que celui de NDS. Affaire à suivre. Clariant se replie de plus de 3% à 511. Le groupe annonce un recul de 14% de son bénéfice net à 505 millions de francs durant l'exercice 2000, en raison des charges liées à l'acquisition de la société britannique BTP. Clariant indique par ailleurs que 2001 a démarré de manière modeste en raison de la situation difficile dans le secteur automobile. La société augmente son dividende de 10% à 11 francs et propose un split de ses actions par 10.

De son côté, ABB baisse de près de 4% à 124,25. Le président du groupe, Jörgen Centerman, confirme ses prévisions de nette hausse du bénéfice net et du chiffre d'affaires durant l'exercice en cours. ABB compte procéder à l'introduction de 6 millions d'actions à la Bourse de New York au début du mois d'avril, ce qui lui permettra d'accéder au plus grand marché des capitaux du monde et de faciliter d'éventuels investissements stratégiques ou acquisitions.

Dans le compartiment des financières, Zurich Financial Services grimpe de plus de 4% à 705 dans le sillage d'une nouvelle recommandation d'achat.

Les niveaux de bénéfices de 1999 ne seront pas atteints

Par ailleurs, la filiale américaine de la compagnie, Farmers Insurance, a conclu une alliance stratégique avec Bank of America pour offrir des services dans le domaine de la bancassurance. Le réseau commun regroupera les 4400 agences et les 13 000 guichets automatiques de Bank of America et les 17 000 agents de Farmers. Zurich a annoncé la semaine passée la création d'un joint venture avec Royal Bank of Scotland destiné à fournir des services bancaires sur le marché britannique. L'assureur helvétique publiera ses résultats durant l'exercice 2000 jeudi. Zurich a déjà indiqué que son bénéfice net n'atteindra pas les niveaux de 1999. Les analystes tablent sur un profit de 2,23 milliards de dollars (2,29 milliards de dollars en 1999). Le marché observera de près d'éventuelles annonces concernant la stratégie Internet ambitieuse de la compagnie.