En l'absence de nouvelles importantes sur le front des sociétés, le marché suisse poursuit sa progression mardi en début de journée. Grâce aux bonnes performances du bon Roche et de Nestlé, il touche un point haut de 8102,90 points en cours de séance, avant de devoir renoncer à une grande partie de ses gains en raison des hésitations du Dow Jones à l'ouverture. Il clôture en légère hausse de 0,2% à 8062 points. Techniquement, le SMI est parvenu à franchir temporairement sa résistance technique située à 8080 points, qui pourrait lui ouvrir la voie vers les sommets des 8150, puis 8200 points. Le vice-président de la BNS, Bruno Gehrig, ne voit pas actuellement de nécessité de modifier la politique monétaire en dépit du ralentissement économique. La BNS a maintenu le statu quo depuis juin 2000 après avoir procédé à une série de hausses des taux d'intérêt.

Dans le compartiment des assurances, Swiss Re s'apprécie de 1% à 3789 dans de bons volumes à la veille de sa conférence de presse destinée aux investisseurs. La compagnie devrait apporter des précisions sur la marche des affaires durant l'exercice en cours, son programme d'amélioration de la rentabilité baptisé Triple 20 et la valeur de ses activités dans le secteur vie. Les intervenants espèrent une plus grande transparence de la part de Swiss Re. Le réassureur devrait profiter pleinement de la reprise du marché non-vie, ce qui pourrait permettre de se concentrer sur son métier de base au détriment de ses résultats liés aux investissements.

Dans un autre registre, Roche soutient le marché en progressant de 2% à 15 460. Le géant bâlois bénéficie d'espoirs que ses produits pour le traitement du sida stimuleront son pipeline jugé fort modeste par les analystes. Selon son directeur de la Recherche, Roche dispose pourtant de 163 projets de recherche et 70 projets de développement.

Pour sa part, SAirGroup est à nouveau très bien orienté, grimpant de 4,1% à 251. La compagnie annonce avoir exclu Air Littoral de ses projets de fusion en France. Désormais, seuls les transporteurs régionaux AOM et Air Liberté seront combinés sous le nom d'Air Liberté. Air Littoral poursuivra ses activités de manière indépendante et conserve toutes ses destinations actuelles. Ce changement de stratégie intervient après l'annonce de la démission du responsable des opérations françaises, Paul Reutlinger. Le titre profite également d'espoirs que Swissair rejoigne très prochainement l'une des grandes alliances existantes, One World (British Airways-American Airlines) ou Star Alliance (Lufthansa). Parmi les valeurs secondaires, Rieter campe sur ses positions à 485. Le fabricant de machines textiles et de composants pour l'industrie automobile annonce une progression de 20% à 2,93 milliards de francs de son chiffre d'affaires en 2000. Les entrées de commandes ont augmenté de 27% à 2,96 milliards de francs. Ces bons résultats sont attribuables essentiellement au rebond observé dans le secteur des machines textiles. Rieter prévoit que son bénéfice net 2000 dépassera les 124 millions de francs enregistrés en 1999. Signalons pour terminer que Selecta grimpe de plus de 7% à 434. La société a vu son chiffre d'affaires progresser de 6,5% à 857,1 millions de francs en 2000, un chiffre conforme aux attentes des analystes.