Le marché suisse était bien orienté en début de séance avant que l'ouverture mitigée de Wall Street remette en question les gains de l'indice SMI. Il termine la séance sur une note quasiment inchangée à 7436,9 points. Il faut souligner également qu'il n'a pas pu compter sur le soutien de Roche qui a effacé sa progression en fin de journée. Le groupe bâlois publie un chiffre d'affaires en hausse de 12% à 27,567 milliards de francs suisses, supérieur aux attentes du marché au cours de l'exercice 1999. La division pharmaceutique a enregistré une croissance de près de 15%, nettement supérieure à la moyenne du secteur située à 7,4%. Les ventes du traitement contre l'obésité Xenical ont atteint près de 1 milliard de francs suisses.

La division diagnostics a également généré une croissance supérieure à la moyenne du secteur, alors que la division vitamines se reprenait légèrement. Les résultats détaillés seront publiés le 27 mars prochain. Le titre s'apprécie sur la nouvelle avant de clôturer exactement sur les niveaux de mercredi.

Même cas de figure pour ABB. La société annonce la signature d'un contrat de 220 millions de dollars avec la société néo-zélandaise Fletcher Challenge Paper aux termes duquel elle devra assurer la maintenance de trois moulins à papier au Canada. ABB et Fletcher vont créer un joint-venture employant 380 collaborateurs qui seront en charge de l'équipement électrique, des systèmes d'automation et du contrôle de pollution des usines. ABB précise qu'il s'agit de son plus gros contrat de maintenance complète et qu'il traduit la tendance des groupes industriels à procéder à l'outsourcing de ce genre d'activités afin de se concentrer sur leurs opérations principales. Le groupe helvético-suédois souhaite se développer dans ce domaine, qui devrait constituer une de ses plus importantes zones de croissance. ABB génère actuellement 25% de ses activités dans les services. Parmi les valeurs secondaires, la société SIG annonce qu'elle procédera à la suppression de 5% de ses effectifs au niveau mondial et qu'elle vendra sa division armes à feu. Cela lui permettra de se concentrer sur ses activités principales après la baisse significative de ses bénéfices durant l'exercice 1999. La société pourra ainsi réduire son exposition à d'éventuels procès aux Etats-Unis dont pourrait être victime le secteur des armes à feu et développer sa division machines pour l'industrie de l'emballage.

A cet effet, SIG a l'intention de procéder à l'acquisition d'une société américaine active dans la fabrication de ce type de produit. La société a fait une provision de 100 millions de francs suisses pour sa restructuration. Le titre, qui a progressé de 14% durant la dernière semaine, subit quelques prises de bénéfices et clôture en repli de plus de 1% à 1070. Dans le segment du Nouveau Marché, Complet-e progresse de près de 7% à 172, inscrivant un record historique de 178 en cours de séance. La société de logiciels, introduite en Bourse en octobre 1999, profite d'un regain d'optimisme relatif à son chiffre d'affaires de l'exercice 1999 à paraître la semaine prochaine et qui devrait être à la hauteur de ses objectifs ambitieux.