Après avoir enregistré quatre séances consécutives de hausse, le marché suisse marque une pause, imité par ses homologues du Vieux Continent à l'exception de Francfort. Après avoir touché un point bas de 7284,70 en cours de séance, le SMI parvient toutefois à se maintenir de justesse au-dessus de la résistance des 7350 points, clôturant en repli limité à 0,5% à 7352,90.

Le marché américain a reculé vendredi après la mise en garde sur les profits émanant de Compaq qui a surpris plus d'un intervenant et ravivé les inquiétudes relatives aux résultats des sociétés outre-Atlantique. Concernant la situation au Kosovo, qui reste une source de perturbation pour les marchés, la secrétaire d'Etat américaine Madeleine Albright et le ministre des Affaires étrangères russe Igor Ivanov se rencontreront aujourd'hui à Oslo. Il s'agit de la première réunion entre les deux pays depuis le début des frappes aériennes de l'OTAN contre la Serbie.

A la Bourse suisse, les replis du CS Group et du bon Roche contribuent à hauteur de 20 points au recul de l'indice SMI. A noter que Roche publiera son chiffre d'affaires au cours du premier trimestre 1999 vendredi. Le titre du troisième fabricant de spécialités chimiques de Grande-Bretagne Laporte progresse fortement dans le sillage de rumeurs rapportées dans la presse dominicale britannique, faisant état d'un rachat de la société par Clariant. Cette dernière souhaite se renforcer dans la chimie fine utilisée dans la fabrication de médicaments et d'électronique. Clariant a également l'intention de poursuivre son expansion sur le marché américain et l'acquisition de Laporte pourrait contribuer à cet objectif. L'an passé, Ciba Spécialités Chimiques avait procédé au rachat de la société britannique Allied Colloids pour un montant de USD 2,26 milliards. Le titre Clariant progresse modestement de 0,3%. Quant à son rival Ciba SC, il se replie légèrement de 0,2%.

Dans un autre registre, ABB a conclu un contrat de USD 340 millions pour la construction d'une ligne à haute tension dans le site du barrage des Trois-Gorges en Chine. Le groupe, qui a dû faire face à une charge de quelque USD 100 millions en 1997 dans un projet en Malaisie, demeure optimiste sur le continent asiatique. Le titre ABB détache un coupon de CHF 41 et se replie de 1,6% à 2041. Le groupe souhaite développer ses opérations en Chine et a rencontré le président Jiang Zemin durant sa visite officielle en Suisse le mois passé.

Dans le compartiment des financières, Bâloise réalise la meilleure performance de la séance parmi les blue chips, progressant de 1% à 1297. Le quatrième assureur helvétique publiera ses résultats au cours de l'exercice 1998 vendredi. Selon le consensus, le bénéfice net devrait afficher une progression de 26% à quelque CHF 343 millions. Son homologue Zurich Allied s'apprécie de 1% à 991. Zurich Financial Services Group et la banque sri lankaise National Development (NDB) souhaitent prendre une participation dans la compagnie d'assurance locale CTC Eagle. Zurich projette de racheter 51% du capital et NDB 35%. Le gouvernement sri lankais devrait donner prochainement son feu vert à cette opération.

Au sein des valeurs secondaires, Adecco profite d'une augmentation par une grande banque de son objectif de cours de 700 à 1000 dans un horizon à douze mois. Elle a révisé à la hausse les estimations de bénéfices de la société en tenant compte de l'effet du rachat de la société britannique Delphi. De surcroît, l'augmentation de capital annoncée devrait augmenter le potentiel pour de nouvelles acquisitions. Le titre, qui sera intégré dans l'indice SMI à partir du 1er juillet 1999, s'apprécie de plus de 4% à 750. A noter, pour terminer, que les valeurs technologiques Logitech et Distefora enregistrent de petites prises de bénéfices, digérant la forte progression enregistrée récemment.