En milieu de semaine, la séance est marquée par l'annonce du rachat de DLJ par CS Group. Le marché suisse affiche un léger repli de 0,4%, ce qui lui permet de se maintenir au-dessus du niveau des 8200 points. Parmi les blue chips, CS Group recule de 2,1% à 373,50 francs, après avoir touché un point bas de 362 francs en cours de séance. La grande banque annonce le rachat du courtier américain Donaldson, Lufkin & Jenrette pour un montant de 11,5 milliards de dollars ou 90 dollars par action. La compagnie d'assurances française Axa, actionnaire principale de DLJ, recevra 30% du montant de la transaction en cash, soit 2,4 milliards, et 70% en actions CS Group, soit 5,6 milliards. Les deux groupes réunis disposeront de 600 milliards de dollars d'actifs et de 25 500 collaborateurs. Cette opération, qui devrait conduire à d'importantes suppressions d'emplois, permettra au CS Group de renforcer sa présence outre-Atlantique. La grande banque prévoit des réductions de coûts annuelles de l'ordre de 750 millions à 1 milliard de dollars d'ici à 2002. Elle publie aujourd'hui ses résultats semestriels. Les analystes tablent en moyenne sur une progression du bénéfice net de 30% à 3,5 milliards de francs (les estimations sont comprises entre 3,35 et 3,65 milliards de francs).

Aux pharmaceutiques, Roche parvient à progresser légèrement de 0,3% à 15 640 francs grâce au feu vert de la Commission européenne à la commercialisation de son médicament pour le traitement du cancer du sein Herceptin sur le Vieux Continent. Le produit, découvert et développé par la filiale américaine du groupe bâlois, Genentech, est déjà vendu outre-Atlantique depuis septembre 1998. De son côté, Swisscom poursuit sa descente aux enfers et se replie encore de plus de 2% à 494 francs. Le titre casse son support situé à 500 au lendemain de la publication de ses résultats semestriels. Les investisseurs se montrent très inquiets de la pression sur les marges du groupe de télécommunications, qui a donné lieu à de nombreux downgrades par les analystes. Dans un autre registre, ABB annonce avoir reçu une commande de 120 millions de dollars pour la livraison d'un système de transmission aux Etats-Unis, qui sera opérationnel à partir de mai 2002. Le titre se replie de plus de 1% à 195,75 francs.

Parmi les valeurs secondaires, Schindler progresse de près de 4% à 2900 francs. Une grande banque annonce avoir relevé son objectif de cours sur le titre de 3215 à 3673 dans un horizon à douze mois. Pour sa part, Tecan campe sur ses positions à 1849 francs. Le groupe de technologie médicale prévoit de dépasser ses propres prévisions de croissance comprises entre 20% et 30% cette année. En effet, durant le premier semestre, la société a déjà enregistré une progression de son bénéfice net de 40% et la seconde moitié de l'année devrait être encore meilleure. Tecan profite du développement de la biotechnologie, du génome et de la technique ADN. La croissance externe demeure importante aux yeux de la société, tout comme les efforts en matière de recherche et le développement des produits. Le titre, qui se traitait à 630 au début de l'année, a touché un point haut de 1941 le 24 juillet.