Après avoir ouvert sur une note positive, le marché suisse efface ses gains en fin de matinée. A quelques heures de l'annonce de la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale, les investisseurs font preuve de beaucoup de prudence et préfèrent attendre l'issue des débats avant de prendre de nouveaux engagements. Rappelons que la plupart des intervenants escomptent un relèvement de 25 points de base de l'objectif des fonds fédéraux. Tous seront très attentifs aux éventuelles déclarations de la banque centrale américaine à l'issue de la réunion. Après avoir touché un point haut de 7058,80 points en cours de séance, l'indice SMI clôture en repli de plus de 1% à 6912,50 points.

La Banque Nationale Suisse déclare qu'elle maintiendra ses taux d'intérêt à leurs niveaux bas actuels dans les mois à venir, tout en prévoyant un rebond de la croissance économique helvétique au cours du second semestre. Une étude menée auprès de plusieurs économistes indique que l'économie helvétique devrait croître de manière plus lente que prévu initialement. Il y a six mois, leur prévision de croissance s'établissait à 1,5% et les analystes réduisent désormais leurs estimations à 1,3%, principalement en raison des perspectives plus pessimistes dans le domaine des exportations.

Au sein des valeurs secondaires, TAG Heuer prévoit d'augmenter la part des montres destinées aux femmes de 30% à 45% de son chiffre d'affaires au cours des cinq prochaines années. L'horloger présentait sa nouvelle collection féminine «Alter Ego» à Singapour. Composée de douze pièces, elle vise le segment haut de gamme et concurrencera les modèles de Cartier et Baume & Mercier. Durant les trois prochaines années, TAG Heuer prévoit une croissance de quelque 10% à Singapour, en Malaisie et à Hongkong et entre 5 et 10% au Japon. L'an passé, l'Asie a contribué à raison d'un tiers au chiffre d'affaires de la société. Le titre progresse de manière impressionnante de plus de 5% à 160,75.

Dans un autre registre, Hero s'apprécie de plus de 2% à 191. Au cours d'une interview publiée dans la presse financière alémanique, la société annonce que son chiffre d'affaires a progressé de 6% au cours du premier semestre, stimulé par l'accroissement de la demande en provenance des Pays-Bas et de Suisse. Selon la société, le bénéfice a augmenté de manière qualifiée de considérable durant la même période. Hero espère conserver ce rythme jusqu'à la fin de l'année grâce à l'introduction de nouveaux produits et à son entrée sur les marchés polonais et argentin. Par ailleurs, le groupe souhaite racheter un rival ou fusionner. Le fabricant de confitures allemand Schwartauer Werke, qui a pris une participation majoritaire dans Hero en 1996, conserve le contrôle. Le directeur de la société déclare par ailleurs qu'il juge son propre titre sous-évalué.

Dans un autre secteur, le titre SIG affiche un important recul de plus de 7% à 926. Le leader sur le marché suisse de l'emballage a annoncé mardi après la clôture de la Bourse qu'il a décidé de nommer l'ancien directeur de Sulzer Fritz Fahrni à la présidence de son conseil d'administration l'an prochain. Rappelons que M. Fahrni avait donné sa démission au mois de mars après avoir échoué à remplir ses objectifs à la direction du groupe Sulzer. D'aucuns avaient signalé son refus de vendre des unités non rentables du groupe et son absence de stratégie claire. Son arrivée, sujette à l'approbation des actionnaires, n'est par conséquent pas très bien perçue par les investisseurs. SIG (abréviation de Société Industrielle Suisse) est active dans quatre secteurs: Combibloc (systèmes d'emballage et matériaux d'emballage pour produits liquides) qui représente 60% du chiffre d'affaires de la société, Pack (machines d'emballage pour l'industrie alimentaire), Arms (armes portatives pour les services de police, la chasse et les sports) et Positec (techniques d'automatisation).