Au milieu de cette semaine écourtée par le long week-end de Pâques, le marché suisse parvient à franchir la marque des 7200 points, dans des volumes un peu plus conséquents. L'indice SMI n'avait plus atteint ce niveau à la clôture depuis le 17 mars.

Dans l'environnement actuel, les investisseurs gardent un œil sur le conflit en Serbie et sur les taux d'intérêt à la veille de la réunion de la Banque centrale européenne qui devrait, selon toute vraisemblance, assouplir sa politique monétaire de 25 points de base en dépit de la faiblesse constante de l'euro. La Banque d'Angleterre, qui se réunit également aujourd'hui, devrait faire de même selon la plupart des analystes.

A ce propos, le compartiment des financières, qui est sensible à l'évolution des taux d'intérêt en raison de ses importants portefeuilles obligataires, se distingue sous la conduite de l'UBS et de Réassurances. La première, en hausse de plus de 2% à 482, profite de l'annonce de la vente de 60% de son portefeuille immobilier évalué à un total à CHF 7 milliards d'ici à la fin de l'an 2000 en Suisse. Réassurances s'apprécie pour sa part de 1,4% à 3365.

Dans un autre registre, SGS s'apprécie de près de 4% à 1255, réalisant la meilleure performance de la séance parmi les blue chips. Le titre poursuit ainsi son redressement et regagne la confiance des investisseurs, après avoir touché un point bas de 1065 le 1er mars dernier. Au sein des valeurs secondaires, rien ne semble pouvoir interrompre la marche triomphale de Distefora, qui s'apprécie encore de plus de 11% à 88.

La société (anciennement Interdiscount), dont l'Allemand Alexander Falk a acquis 19,1% du capital et 45,3% des droits de vote, a redémarré ses activités en procédant au rachat de deux petites entreprises fabricant des programmes et des appareils pour le Global Positioning System (GPS). Ces systèmes d'informations géographiques sont utilisés dans l'industrie automobile et sont promis à un bel avenir, selon les prévisions des spécialistes du secteur. A la fin du mois de mars, Alexander Falk a annoncé qu'il prévoyait de nouvelles acquisitions dans le domaine d'Internet, notamment en Allemagne, en Suisse et en Autriche. Distefora est déjà présente sur le marché britannique grâce à l'acquisition d'une participation de 74% dans la compagnie NetDirect Internet. La société souhaite figurer parmi les plus grands fournisseurs d'accès Internet sur le Vieux Continent, en équipant les principaux pays avec son infrastructure. La stratégie de la Distefora consiste à se concentrer sur ses quatre divisions qui disposent de fortes synergies entre elles, car elles sont toutes liées au domaine Internet. Il s'agit de la télévision par câble, la technologie de la navigation, les services Internet et «content provider».

Par ailleurs, la Bourse suisse a procédé au repositionnement du titre avec effet au 31 mars, afin de refléter le changement d'activité de la société. Distefora ne se trouve désormais plus dans le secteur des détaillants mais dans celui de l'ingénierie électrique et électronique. Signalons pour conclure que Kudelski (+7,7% à 6665) poursuit également son impressionnante progression, portant sa performance à plus de 70% depuis le début de l'année. Au cours d'une interview publiée dans la presse financière alémanique, la société a enregistré un bénéfice net de CHF 16 millions en 1998, par rapport à quelque CHF 10 millions durant l'exercice précédent. Kudelski profite de l'accroissement de la demande pour ses systèmes de télévision à péage.

Le groupe romand occupe la position de leader mondial dans ce secteur. La société projette d'introduire dans notre pays une carte de santé qui stockera les informations médicales personnelles sur une puce informatique afin de simplifier les papiers destinés aux compagnies d'assurances, médecins, pharmacies et hôpitaux. Affaire à suivre.