A la veille du long week-end pascal, le marché suisse vit une séance écourtée et clôture quasiment sur les niveaux de la veille à 7132,40 points. Certains investisseurs ont déjà pris congé, ce qui se reflète dans la minceur des volumes traités. Sur le marché des changes, le franc suisse se raffermit quelque peu face au dollar avant la trêve pascale.

Parmi les blue chips, Swisscom, qui réalise la meilleure performance de la semaine, s'apprécie encore de près de 1% et rebondit ainsi par rapport à la baisse enregistrée récemment. Le titre est volatil dans le sillage d'incertitudes relatives à la vente de sa participation dans une société basée en Malaisie. La société de télécommunication a fait part récemment de son souhait de concentrer ses investissements sur le Vieux Continent.

Dans un autre registre, Ciba Spécialités Chimiques poursuit sa progression et porte sa performance à 10% durant les cinq dernières séances.

SAirGroup clôture sur une note pratiquement inchangée après l'annonce du rachat au gouvernement portugais d'une participation de 20% dans la compagnie d'aviation TAP, dans le cadre de la première étape de sa privatisation. Le montant de la transaction s'élève à quelque USD 81 millions. Swissair, qui collabore avec la TAP depuis 1997, pourrait augmenter sa participation jusqu'à 30% dans les quatre prochaines années par la biais d'une augmentation de capital. Cette annonce fait suite à de longs mois de négociation entre le gouvernement et la compagnie helvétique à propos de la valeur de la TAP. L'opération devrait être autorisée par la Commission européenne dans un délai de deux mois. L'an passé, rappelons que Swissair a procédé à l'acquisition de participations dans AOM et Air Littoral.

Dans le secteur des compagnies aériennes européennes, Swissair met en œuvre une stratégie qui consiste à passer des alliances avec des compagnies de petite taille (alliance Qualiflyer) visant à maintenir le taux de fréquentation des vols au-dessus des 70%. SAirGroup entend prendre la tête du marché européen des vols Charters et exploiter des synergies au sein du groupe Qualiflyer. Afin de réduire la dépendance de SAirGroup des bénéfices volatils des compagnies aériennes, le groupe a l'intention de développer ses activités qui n'ont pas trait au secteur du transport de passagers. Le groupe entend en particulier étendre ses activités de fret afin de se placer en tête de cette industrie en rapide consolidation.

Zurich Allied en hausse

Aux financières, Zurich Allied progresse de plus de 1%, profitant de l'augmentation de son objectif de cours de 1195 à 1295 dans un horizon à douze mois. L'évaluation du titre est extrêmement attrayant en comparaison à ses principaux concurrents du secteur des assurances. La pondération de l'action Zurich est de près de 6% dans l'indice SMI. Au sein des valeurs secondaires, Julius Baer annonce avoir procédé au rachat de 38 050 actions au porteur à ce jour. Le programme se poursuit, la banque ayant prévu de racheter 60 000 actions au total, ce qui correspond à 5% du capital. La banque Julius Bär entend d'une part maintenir sa position dominante en Suisse dans le domaine du Private Banking et, d'autre part, être le propre moteur de son développement à l'avenir car les acquisitions sont actuellement beaucoup trop onéreuses. Elle prévoit par ailleurs de poursuivre son expansion dans les branches des affaires de gestion de fortune pour le compte des clients institutionnels en Suisse et dans les pays voisins. Elle souhaite aussi conserver la position solide qu'elle occupe aujourd'hui en Suisse dans le domaine du négoce et la renforcer en Europe.