Au quatrième trimestre 2009, le bénéfice net ressort à 3,278 milliards de dollars et le produit net bancaire à 23,164 milliards de dollars contre 17,226 milliards sur la même période en 2008.

En ce qui concerne le bénéfice net, les résultats du géant américain dépassent les attentes, ressortant à 74 cents par action au quatrième trimestre, contre 62 estimé par les analystes. Sur l’année, le bénéfice par action s’élève à 2.24 dollars, contre des attentes à 2,12.

Selon Jamie Dimon, PDG de JPMorgan, le coût du risque (défaut de paiement sur le crédit) reste «élevé». La banque a notamment inscrit dans ses comptes au dernier trimestre 7,3 milliards de dollars de provisions pour financer ces risques.