Cette session d’examens de juin 2020 restera sans aucun doute mémorable pour Clara*, étudiante à l’Université de Neuchâtel. Le coronavirus ayant contraint les bibliothèques à fermer, les révisions ont d’abord été compliquées: «J’habite en dessus d’un magasin et dans la même rue qu’un bar très bruyant», explique l’étudiante.