Créé en 1986, Y-Parc Swiss Technopole héberge plus de 200 entreprises, à quelques minutes de la bretelle autoroutière d’Yverdon-les-Bains. PME, start-up ou filiales de multinationale, les sociétés qui y sont présentes emploient quelque 1800 personnes. Ces dernières années, Y-Parc a connu une forte expansion, avec par exemple l’annonce de l’arrivée de la société américaine Incyte. Encore confidentielles, une petite dizaine d’implantations devraient être annoncées ces prochains mois.

Juliana Pantet dirige cette ruche de 52 hectares (dont 10 sont encore disponibles), composée de 16 bâtiments, sept autres étant en construction. Cette docteure en droit de 37 ans a passé vingt ans aux Etats-Unis, travaillant notamment dans la Silicon Valley. La jeune femme ne ménage pas ses efforts pour dynamiser cet écosystème car, pour elle, la valeur d’Y-Parc, c’est en premier lieu des échanges inattendus et fructueux entre ses membres. Des échanges qui peuvent donner naissance à des collaborations, des projets qui vont vivifier l’économie régionale.