La prudence et la stabilité sont les principales caractéristiques de la plus grande banque privée du monde appartenant à une famille, ainsi qu’en témoignent les comptes 2020 de la Banque J. Safra Sarasin, dont le siège est à Bâle.

Le groupe de 2178 collaborateurs, dont 1132 en Suisse (en baisse de 18 en un an), annonce lundi, dans un communiqué, une hausse de 5,3% du bénéfice net à 400,3 millions de francs. Sous l’effet des 7,2 milliards de francs d’argent frais, les actifs sous gestion s’accroissent de 3,5% à 192,4 milliards de francs.