Kelly Services se sent bien à Neuchâtel. Alors que le groupe de placement de personnel et de solutions dans les ressources humaines a déjà établi sa filiale suisse dans le chef-lieu, il y installera dès janvier son siège pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique (EMEA). Cette implantation résulte de la réorganisation géographique du groupe américain en trois zones, selon un communiqué de presse diffusé mardi.

Leif Agnéus, 44 ans, a été nommé directeur général de cette nouvelle entité. Il sera responsable des 19 pays couverts. Leif Agnéus, qui a rejoint Kelly en 2000, assurait la direction générale de l'antenne helvétique. Il sera remplacé à ce poste par Michel Rey, précédemment directeur pour la Suisse romande de Randstad.

«Nous allons créer entre 20 à 24 emplois en 2008 à Neuchâtel pour le siège EMEA», précise Gabriella Müller, directrice marketing et relations publiques. Qui viendront s'ajouter à la vingtaine de personnes qui œuvrent déjà pour Kelly Suisse. L'entreprise n'a pas bénéficié de facilités fiscales de la part du canton, assure Gabriella Müller.

Basé à Troy, dans le Michigan, Kelly Services a généré l'an passé un chiffre d'affaires de 5,6 milliards de dollars. Présent dans 34 pays, le groupe place tous les ans quelque 750000 collaborateurs. En Suisse, la société dispose de 45 filiales. Elle se qualifie de «troisième agence de placement sur ce marché».