Un masque qui permet de garder le sourire. En juin, l’annonce du développement de ce produit a fait le tour d’une Suisse qui venait d’expérimenter son premier semi-confinement. Un consortium genevois, composé de la start-up HMCare, des entreprises m3 et Jean Gallay, mais aussi des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), travaille activement à son lancement, prévu à l’été.

Derrière cette innovation, se cache le centre EssentialTech. Ses chercheurs ont commencé leurs travaux de recherche en 2016, deux ans avant que ce projet porté par Klaus Schönenberger ne devienne une entité à part entière sur le campus de l’EPFL.