Kudelski n’a pas glâné beaucoup d’actions de plus dans Open TV après le délai supplémentaire accordé aux vendeurs potentiels. Au final, le groupe vaudois actif dans la sécurité numérique contrôle tout de même 96% des droits de vote dans la firme californienne.

Au total depuis le début de l’offre d’achat, les actionnaires d’Open TV ont servi à Kudelski 77,68 millions d’actions de type A, dont 1,38 million lors des derniers jours. L’ensemble représente 85% du volume que le groupe vaudois ne possédait pas encore.

L’entreprise de Cheseaux, qui contrôlait auparavant les trois quarts de l’entreprise basée à San Francisco, avait prolongé une ultime fois son offre pour obtenir toutes les actions de type A. Le délai supplémentaire a expiré mercredi dernier à 06h00 (heure suisse).

Après une offre à 1,35 dollar par titre refusée par Open TV, Kudelski a amélioré son prix cet automne à 1,55 dollar. La somme proposée atteignait ainsi environ 145 millions, mais le groupe avait précisé que l’opération devait coûter au final 154 millions de dollars (160 millions de francs) avec divers autres frais.

Les activités des deux groupes dans la TV numérique se combinent bien. Le vaudois est spécialisé dans la sécurité, et l’américain est l’un des principaux fournisseurs mondiaux de technologies et services pour les applications interactives.