En vacances familiales sur les sommets valaisans pour me remettre d’une année 2020 des plus agitées, j’ai eu le double privilège de goûter aux plaisirs rares du ski, que nos voisins européens ont refusés à leurs concitoyens, ainsi qu’aux dispositifs de lutte contre la pandémie de Covid-19, condition sine qua non pour maintenir possible l’exploitation des domaines skiables.

Notre revue de presse: Semi-confinement 2e saison, avec ras-le-bol et grogne cette fois-ci