Dès vendredi, l’Organisation mondiale du commerce (OMC) s’en ira en vacances, mais sans le sentiment du devoir accompli. A l’issue de sa réunion de ces mardi et mercredi, le constat de son Conseil général ne laisse place à aucune ambiguïté: à quatre mois de la 12e Conférence ministérielle qui aura lieu fin novembre à Genève, les Etats n’ont réalisé aucun progrès dans les dossiers jugés importants. A savoir la demande de dérogation temporaire sur la protection de la propriété intellectuelle sur les brevets des vaccins contre le Covid-19, la réduction des subventions à l’industrie de la pêche ou encore sur les réformes institutionnelles. En revanche, ils notent qu’un groupe de pays veut avancer dans certaines négociations pour parvenir si possible à un accord et tant pis pour ceux qui ne veulent pas monter dans le train. Décryptage.