L’indice Swiss Market Index (SMI) des 20 valeurs vedettes de la Bourse suisse a entamé la semaine en dévissant de 2,2%. Vendredi, sur fond de craintes concernant la dette américaine, le SMI avait déjà perdu 1,5%.

Lundi, où la bourse suisse était fermée pour raison de Fête nationale, l’indice DAX allemand notamment avait chuté de 2,9%, le CAC40 français de 2,3% et le Footsie 100 britannique avait perdu 0,7%, alors que le Nasdaq et le Dow Jones américains limitaient la casse en perdant respectivement 0,4% et 0,1%.

Nouveau plus bas pour l’euro

De son côté, la devise helvétique poursuivait mardi son ascension face à la monnaie unique, passant sous les 1,10 franc pour un euro, et maintenait la pression face au dollar, alors que l’accord sur la dette américaine n’a pas effacé les craintes quant à un abaissement de la note des Etats-Unis.

A 09h31, le franc s’échangeait à 1,0987 franc pour un euro, effaçant le record de la veille à 1,1026 CHF/EUR.

La monnaie suisse maintenait également la pression face au billet vert, qui s’échangeait dans la matinée à 0,7758 franc pour un dollar, après avoir atteint lundi un plus haut à 0,7729 CHF/USD.

La bourse de Paris évoluait en baisse mardi dans les premiers échanges, lâchant 0,52%, après avoir enregistré la veille sa sixième séance consécutive de baisse et son plus bas niveau depuis août 2010. A 09h22, le CAC 40 perdait 18,61 points à 3.569,44 points.

La bourse de Londres était également en recul. Vers 09h15 GMT, l’indice Footsie-100 des principales valeurs perdait 19,50 points, soit 0,34% par rapport à la clôture de lundi, à 5.753,57 points. Coté à Londres, le groupe minier suisse Xstrata lâchait 2,42% à 1.250 pence malgré l’annonce d’un bénéfice net semestriel en forte hausse. A l’inverse, la banque Barclays tenait le haut du pavé et gagnait 3,25% à 224 pence, l’annonce de prochaines suppressions d’emplois pour réduire les coûts ayant fait grimper le titre malgré un bénéfice semestriel en nette baisse.

La bourse de Shanghai a clôturé en baisse de 0,91%. L’indice composite – qui regroupe les actions de types A et B, libellées respectivement en yuans et en dollars – a perdu 24,52 points à 2679,26 points, dans un volume d’échanges de 78,0 milliards de yuans (12,2 milliards de dollars).

L’indice Nikkei 225 de la bourse de Tokyo a pour sa part cédé mardi 1,21%. De mauvais indicateurs ravivent notamment les craintes sur la santé de la première économie mondiale.

La bourse de Hong Kong a également fini en baisse de 1,07%, les investisseurs s’inquiétant d’une possible dégradation historique de la note de crédit des Etats-Unis. L’indice Hang Seng a perdu 241,91 points à 22.421,46 points, dans un volume d’échanges de 66,60 milliards de dollars Hong Kong (8,55 milliards de dollars US).