C’est l’action qui défie la gravité. Alors que les marchés financiers s’effondraient lundi et mardi dans le monde entier, AMS bondissait. Sur la seule séance de mardi, la société autrichienne a gagné 16%. Coté à la bourse suisse, ce fabricant de capteurs a fait fi des inquiétudes sur le retour de l’inflation et d’éventuelles hausses de taux d’intérêt plus rapides que prévu qui plombaient ses pairs.

L’entreprise, qui fournit une partie de ses capteurs à Apple, a confirmé le même jour la hausse prévue de ses bénéfices, qui avaient déjà doublé en 2017. Elle a par ailleurs donné des signes d'une diminution de sa dépendance au fabricant de l'iPhone. 

Mercredi, elle a également annoncé le rachat de la société suisse spécialisée dans la reconnaissance faciale KeyLemon. Cette start-up valaisanne de quatorze employés appartenait jusqu'alors à Debiopharm.

Autres sources de croissance

AMS représentait déjà la meilleure performance de la bourse suisse l’an dernier, avec une progression de 200% de son action. Urs Beck, le gérant de portefeuille chez EFG Asset Management, estimait d’ailleurs il y a un mois dans nos colonnes que la hausse devrait se poursuivre: ce marché des capteurs «n’est pas cyclique, il est structurel». Après Apple, d’autres sources de croissance vont prendre le relais, comme les capteurs pour les émissions de gaz, citait l’expert.

Lire aussi: Cinq stratèges choisissent leurs actions pour 2018