finance

L’action de Fitbit ouvre en hausse de 50% pour sa première cotation

Le fabricant de bracelets connectés est valorisé à plus de 4 milliards de dollars. Il devra faire face à la concurrence de l’Apple Watch et à un conflit en justice avec son rival Jawbone

L’action de Fitbit ouvre en hausse de 50% pour sa première cotation

Technologie Le fabricant de bracelets connectés est valorisé à plus de 4 milliards de dollars

Il devra faire face à la concurrence de l’Apple Watch et à un conflit en justice avec son rival Jawbone

Le fabricant américain de bracelets connectés Fitbit a vu son action bondir de 52% lors des premières minutes de cotation, jeudi au Nasdaq. Initialement, la société envisageait une fourchette de prix comprise entre 17 et 19 dollars, avant d’opter mercredi, au vu de la demande, pour un prix de 20 dollars le titre. L’action s’est envolée à 30,40 dollars lors des premiers échanges, valorisant la société à 4,1 milliards de dollars.

Selon la société de recherche Dealogic, Fitbit réalise ainsi la troisième plus importante entrée en bourse de l’année. Le fabricant a profité de cette opération pour lever plus de 730 millions de dollars.

Au niveau opérationnel, Fitbit, fondée il y a huit ans, est une société en croissance et bénéficiaire. Ainsi, après une perte de 52 millions de dollars en 2013, le fabricant a réalisé un résultat net de 132 millions l’année dernière. Le chiffre d’affaires a quant à lui triplé pour atteindre 745 millions de dollars en 2014. Fitbit a vendu plus de 21 millions de bracelets au total fin mars (dont plus de la moitié l’année dernière) et ce marché devrait demeurer en croissance. Ainsi, la société de recherche IDC prédit que le nombre de bracelets connectés vendus au niveau mondial passera de 15,4 millions l’année dernière à 52 millions en 2019. Barack Obama a par ailleurs été vu courant avec la montre Surge de Fitbit. Le fabricant commercialise actuellement sept modèles différents.

Fitbit revendique plus de 70% du marché américain. Si la société est numéro un sur son marché, d’autres acteurs émergent. Il y a d’abord des noms tels que Jawbone, Garmin ou Misfit, qui proposent, parmi une multitude d’autres fabricants de bracelets, des appareils permettant de mesurer son rythme cardiaque ou le nombre de pas effectués en une journée. Il y a aussi, depuis quelques semaines, l’Apple Watch, dotée de capteurs similaires, qui pourrait faire de l’ombre à Fitbit.

La société devra aussi se défaire de deux plaintes déposées par Jawbone. L’une concerne une violation de brevets, qui pourrait avoir pour conséquence l’interdiction de produits Fitbit sur certains marchés. Jawbone accuse aussi son concurrent d’avoir débauché des salariés qui auraient emporté avec eux des secrets de fabrication.

Barack Obama a par ailleurs été vu courant avec la montre Surge de Fitbit

Publicité