Tensions commerciales

L’administration Trump cible la pharma suisse

Washington envisage d’imposer une surtaxe sur les médicaments importés de Suisse. A la bourse, Novartis et Roche, les deux géants bâlois qui réalisent une grande partie de leur chiffre d’affaires aux Etats-Unis, ont trébuché. Le conseiller fédéral Guy Parmelin évoquera la question en fin de semaine avec son homologue américain Wilbur Ross

Dans un marché boursier en baisse lundi en Europe, le Swiss Market Index (SMI), qui regroupe les 20 premières valeurs suisses, a le plus souffert. Il a été tiré vers le bas plus particulièrement par Novartis et Roche, dont les titres ont reculé de 1,24% et 1,50% en début de séance, avant de se reprendre et de clôturer à -0,38% pour Roche et -0,84% pour Novartis. Pourquoi? Parce que, comme l’épée de Damoclès, l’administration Trump vient d’évoquer l’imposition d’une surtaxe sur les médicaments importés de Suisse. Les deux géants bâlois réalisent une grande partie de leur chiffre d’affaires aux Etats-Unis: 34% pour l’un et 46% pour l’autre.

Lire aussi: Edward McMullen: «Donald Trump adore la Suisse»