Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
L'actuel site à Oerlikon, canton de Zurich.
© GAETAN BALLY

ciment

LafargeHolcim ferme ses sites de Zurich et Paris

Au total, le groupe supprime 200 postes. En Suisse, il se concentre sur un site en Argovie et de nouveaux bureaux à Zoug

LafargeHolcim ferme ses sites de Zurich et Paris. Le géant zurichois, premier cimentier mondial, va supprimer 200 postes dans cette opération, destinée à «simplifier» sa structure, a-t-il annoncé vendredi.

Les postes en Suisse seront transférés vers le site de l'entreprise à Holderbank, en Argovie, et dans un nouveau bureau à Zoug, a précisé LafargeHolcim. A Paris, les postes restants seront déplacés à Clamart, en banlieue parisienne.

«Cette douloureuse mais nécessaire étape de simplification est primordiale pour créer un LafargeHolcim plus léger, plus rapide et plus compétitif», s'est justifié le patron du groupe, Jan Jenisch, cité dans un communiqué.

Une actualité récente à propos du groupe: Deux ONG suisses accusent LafargeHolcim d'«abandonner» les enfants exploités

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)