Le géant des matériaux de construction, avec 70 000 collaborateurs, est en phase de reprise depuis le 4e trimestre, selon le communiqué publié vendredi. Le chiffre d'affaires du groupe LafargeHolcim progresse en effet de 1,5% et le bénéfice courant de 14,1% lors du dernier trimestre. Les résultats sont dans l'ensemble supérieurs aux attentes des analystes. L'augmentation du bénéfice d'exploitation au 4e trimestre est par exemple de 7% meilleur que prévu.

Pour l'ensemble de l'année, les ventes du groupe diminuent de 13,4% à 23,1 milliards de francs et le bénéfice net de 24,5% à 1,7 milliard de francs. La marge d'exploitation s'accroît de 15,4 à 15,9%. La société propose un dividende inchangé de 2 francs par action.

Baisse des coûts

Jan Jenisch, président de la direction, vante «la résilience de la stratégie et du modèle d'affaires. Nous sortons renforcés de la crise pour présenter un nouveau niveau de performance cette année», écrit-il.

A lire aussi: Jan Jenisch sera le nouveau patron de LafargeHolcim

L'entreprise indique que ses coûts fixes ont diminué de 385 millions de francs en 2020, soit davantage que les 300 millions annoncés. La baisse des coûts de l'énergie a permis d'économiser 125 millions de francs. LafargeHolcim a également réduit de 300 millions de francs ses investissements en biens d'équipement l'an dernier, à un milliard de francs.

Accélération attendue en 2021

L'entreprise souligne le niveau de rentabilité et l'amélioration de son bilan durant l'année de pandémie. Le flux de trésorerie net atteint 3,2 milliards de francs et l'endettement net diminue de 1,6 milliard de francs. Dans son commentaire sur les événements marquants, le cimentier insiste sur le rachat pour 3,4 milliards de dollars de Firestone Building Products, spécialisé dans les systèmes de toits plats, intervenu en janvier 2021. Il met aussi l'accent sur les progrès accomplis en faveur du climat et du recyclage des produits. 

A lire aussi: Beat Hess, président de LafargeHolcim: «L'initiative sur les multinationales est une absurdité gigantesque»

«Nous profitons d'une tendance très positive en 2021 et attendons une accélération au 2e semestre sous l'effet des différents plans de relance économique. Nous sommes sur la bonne voie pour devenir leader des solutions innovantes et durables dans les matériaux de construction», indique Jan Jenisch. Le groupe s'attend en 2021 à une hausse de 7% du bénéfice d'exploitation récurrent.