L'agence de relations publiques C-matrix (anciennement Syntagme) a annoncé son association avec le groupe européen Pleon. La société suisse, installée à Genève et Baar, près de Zurich, devient Pleon C-matrix. Ce partenariat ouvre à C-matrix un accès à vingt-trois bureaux dans neuf pays européens. Hors du Vieux Continent, les chiffres montent à 30 points de chute dans vingt-quatre pays.

Si elle n'a pas de quartier général à proprement parler, Pleon est fortement enracinée en Allemagne, où neuf de ses agences sont implantées contre cinq en Autriche, trois en Italie et une en France, en Angleterre, en Belgique, en Hollande et en Hongrie. Ce partenariat renforce la position de Pleon C-matrix en Suisse, où il figure parmi les dix plus grandes agences d'un marché en pleine restructuration.

C-matrix cherchait à grandir et Pleon à pénétrer le marché suisse, détaille Luc Giacobino, partenaire et directeur de C-matrix. Les premiers contacts ont eu lieu cet hiver. C'est notamment la présence de multinationales à Genève qui a convaincu Pleon de choisir une agence présente au bout du Léman. «Nous participerons aux conseils de Pleon mais aucun échange d'actions n'a eu lieu, explique Luc Giacobino. Nous payons une certaine somme pour faire partie du réseau.»

Né de la fusion de Brideur World Wide et de Ecc Kohtes

Klewes, Pleon était, avec 75 millions de revenus en 2004, la première agence selon le classement du Financial Times Deutschland. Elle emploie plus de 700 collaborateurs. La technologie (22%), les mandats de gouvernements et d'ONG (20%) et la vente de détail (15%) forment la majeure partie de ce revenu. Par l'intermédiaire de son actionnaire majoritaire, BBDO Europe, elle fait partie du groupe Omnicom.