A contre-jour, sa carrure imposante et son chapeau vissé sur la tête lui donnent une allure de shérif. Marcel Pittet enfile de grandes bottes de caoutchouc pour fouler les sillons encore humides du domaine du Château des Bois à Satigny (GE). Il n’est pas vigneron, encore moins maraîcher. Ce Vaudois de 58 ans est conseiller de vente pour le géant de l’agrochimie Syngenta sur tout l’Arc lémanique. Le producteur qui gère l’exploitation où nous l’accompagnons en ce matin de début mai, c’est Nicolas Seiler, un Alémanique installé depuis 2016 avec sa femme et leurs trois filles dans ce domaine de la rive droite du Rhône.

«Regardez ce colza, il est tout en fleur. C’est parce qu’il a été suivi», lance Marcel Pittet. Par suivi, comprenez traité. Laissé à la merci de la météo capricieuse de ce printemps, il aurait été un tiers moins haut, avec le risque qu’au final la récolte produise moins de grains à l’hectare, affirme-t-il. Son job, c’est évidemment de conseiller et de vendre les produits de la multinationale, mais surtout d’en assurer le service après-vente auprès des agriculteurs.