Robert Habeck est en mode action. Le vice-chancelier, par ailleurs ministre de l’Economie, de l’Energie et du Climat, est en poste depuis décembre à peine mais multiplie depuis des semaines les déplacements à travers l’Allemagne pour rassurer ses concitoyens quant aux conséquences de l’invasion de l’Ukraine sur l’économie du pays.