C'est un extraordinaire renversement de situation juridique qui a eu lieu ce lundi 13 décembre devant la Cour d'appel de Paris pour la banque suisse UBS et sa filière française, de nouveau reconnues coupables de «blanchiment aggravé de fraude fiscale» et «démarchage bancaire illicite», et pour UBS France, de complicité de ce délit durant la période de prévention 2004-2012.