Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Image d'illustration.
© ELIJAH NOUVELAGE/AFP PHOTO

Technologie

De l’amende contre Google aux dérapages d'Elon Musk: une semaine dans la Silicon Valley

Chaque vendredi, «Le Temps» fait le point sur l’actualité de la semaine dans la Silicon Valley. Au sommaire de cette édition: l’amende infligée à Google par Bruxelles, le nouveau dérapage d’Elon Musk, la déclaration polémique de Mark Zuckerberg et la réglementation anti-Airbnb à New York

■ L’Europe inflige une lourde amende à Google

Déjà sanctionné en 2017, Google s’est vu infliger mercredi une nouvelle amende record par la Commission européenne. Le géant américain est accusé par Bruxelles d’abus de position dominante sur le marché du mobile, en utilisant son système d’exploitation Android, qui équipe plus de 80% des smartphones vendus dans le monde, pour imposer ses services aux fabricants et aux consommateurs. La société devra verser 4,3 milliards de dollars. Elle a cependant décidé de faire appel. Google a 90 jours pour modifier ses pratiques, sous peine d’amendes supplémentaires.

Lire à ce propos: Sept clés pour comprendre l’amende record de 5 milliards de francs infligée à Google

■ Nouveau dérapage d’Elon Musk

Le comportement d’Elon Musk sur Twitter commence à inquiéter les investisseurs de Wall Street. Lundi, l’action de Tesla a ainsi été sanctionnée en bourse en raison d’une violente attaque de son patron à l’encontre de l’un des secouristes des douze jeunes footballeurs thaïlandais pris au piège dans une grotte, qu’il a qualifié de «pédophile». Si Elon Musk s’est excusé, cette insulte ne rassure pas ceux qui aimeraient qu’il consacre toute son énergie à résoudre les difficultés industrielles du Model 3, dont le succès est primordial pour valider les gigantesques investissements réalisés.

Lire: Les frasques à répétition d’Elon Musk commencent à inquiéter les marchés

■ Facebook patine toujours sur les «fake news»

Interrogé par le site spécialisé Recode sur le fait que Facebook ne supprime pas les pages diffusant de fausses informations, Mark Zuckerberg s’est complètement pris les pieds dans le tapis. Le patron du réseau social a expliqué que les négationnistes n’étaient pas forcément mal intentionnés et qu’ils ne faisaient pas de mal. Et donc qu’il ne voyait pas de raison de supprimer leurs propos sur Facebook. La semaine dernière, un responsable de la société avait déjà créé la polémique en justifiant le choix d’autoriser le site conspirationniste Infowars.

■ New York renforce sa réglementation contre Airbnb

Les difficultés d’Airbnb à New York se poursuivent. Mercredi, le conseil municipal a adopté une nouvelle loi obligeant la plateforme à communiquer les noms et les adresses des personnes louant leur logement. Cela doit permettre aux autorités de mieux appliquer une précédente loi, qui interdit les locations d’une durée inférieure de 30 jours si l’hôte n’est pas présent. Cette législation prévoit de lourdes amendes. Avec plus de 50 000 logements disponibles, New York représente le premier marché d’Airbnb aux Etats-Unis.

■ Zoox lève 800 millions de dollars

Nouvelle levée de fonds importante dans le secteur des voitures sans conducteur. Mardi, la start-up Zoox a officialisé un tour de table de 500 millions de dollars, qui s’ajoutent aux 300 millions qu’elle avait déjà récoltés. Fondée il y a quatre ans, la jeune entreprise est désormais valorisée à 3,2 milliards de dollars. Selon l’agence Bloomberg, elle prévoit de lancer un réseau de taxis autonomes et électriques en 2020. Zoox se distingue en concevant entièrement son véhicule, quand ses concurrents préfèrent modifier des voitures actuelles.


Chroniques précédentes:

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)