Test

Lancé en Suisse, YouTube Kids joue avec le feu

Google vient de lancer son application spécialement destinée aux petits. Bien conçue, facile à utiliser de manière sûre, elle risque de rendre les enfants accros

C’est une application que certains parents vont adorer. Et d’autres maudire. Le 5 février, Google a lancé en Suisse l’application YouTube Kids. Destinée aux enfants, elle propose un contenu spécialement filtré à leur intention. Une manière de les faire évoluer dans un environnement sûr. Mais aussi une façon de les rendre encore plus accros aux smartphones et aux tablettes. Et aussi à… YouTube.

Google avait initialement lancé YouTube Kids en février 2015 aux Etats-Unis puis dans une trentaine d’autres pays. C’est désormais aux internautes suisses de pouvoir télécharger cette application gratuite, tant sur des téléphones et tablettes tournant sous Android que iOS, le système d’Apple. L’application est un succès pour Google, avec plus de 10 milliards de vidéos vues depuis 2015. La multinationale ne tarit pas d’éloges sur YouTube Kids: «Conçue spécialement pour répondre aux besoins des parents et des enfants, elle permet aux parents de donner à leurs enfants un accès sécurisé aux vidéos YouTube.»

Cinq types de vidéos

Sur le plan du design pur et de l’ergonomie, l’application est une réussite. Une petite musique entraînante en arrière-fond, une navigation facile entre les écrans, des icônes adaptées pour les enfants, YouTube Kids est bien conçue. L’enfant a le choix entre cinq types de vidéos. D’abord, des recommandations, telles des vidéos de Simon le lapin, Peppa Pig (en allemand) ou les Teletubbies. Il y a aussi des clips, des Trois petits cochons à des classiques de Disney, en passant par le clip Sugar de Maroon 5. Ensuite, il y a des émissions, telles que Tchoupi ou La panthère rose. La quatrième catégorie s’appelle «Découverte» et ressemble beaucoup à celles précitées. Enfin, la catégorie «Apprendre» inclut des émissions sur les animaux, les formes, les couleurs ou les chiffres.

Chaque émission dure souvent plus de dix minutes, mais parfois il ne s’agit que d’extraits de dessins animés et bien sûr de films. Il arrive aussi que l’audio ne soit pas disponible en français.

Recherche vocale

Il est possible d’effectuer des recherches, via un clavier virtuel ou par la voix, pour les enfants qui ne savent pas écrire. Google affirme que le contenu a été filtré et nous n’avons pas pu le prendre en défaut: pas de vidéo de violence, pas de clip aux paroles non adaptées à des enfants… La promesse est tenue.

Lire aussi: En Suisse, YouTube Music tente de concurrencer Spotify et Apple Music

Il est possible de paramétrer l’application, via un espace réservé aux parents. Pour y accéder, il faut effectuer une multiplication de type «8 x 8 =?». L’on peut utiliser un minuteur, pour que l’application cesse d’être utilisable après un certain nombre de minutes. On peut aussi désactiver les effets sonores, supprimer la recherche ou encore définir une tranche d’âge: on a alors le choix entre «tous les âges», «enfants en bas âge» ou «enfants d’âge scolaire» sans avoir davantage de précision à ce sujet.

Une chronique: La mort en face sur YouTube

Publicité

Normalement, YouTube Kids affiche de la publicité. Mais lors de nos tests ces derniers jours, aucune annonce n’est apparue au début des vidéos – mais il est possible qu’elles s’affichent ces prochaines semaines. Google s’est engagé à ce qu’aucune annonce pour des aliments, des jeux vidéo ou des boissons n’apparaisse. En 2015, une coalition d’associations de consommateurs et de groupes de défense des enfants s’était plainte de voir trop de publicités déguisées dans YouTube Kids.

Il est possible de lier YouTube Kids à son compte Google, mais aussi de l’utiliser sans jamais s’identifier. il est possible d’éviter totalement l’affichage de publicités en s’abonnant à YouTube Premium. Son coût: 15,90 francs par mois sur Android et 19,90 francs par mois sur iOS.

Avec parcimonie

Au final, que penser de cette application? Elle n’a pas de défaut et s’avère très simple à utiliser. Le contenu proposé est clairement destiné aux enfants… Mais l’on sait très bien que scotcher son enfant devant un écran, d’autant plus s’il n’est pas accompagné par un parent, n’est pas bon. S’il est bien sûr préférable pour un petit d’utiliser YouTube Kids plutôt que YouTube, il faudra vraiment le faire avec parcimonie.

Publicité