C'est parti pour six semaines. Lundi, plus de 9000 participants se sont mis sur les rangs pour remporter la douzième édition d'Invest Game, le «jeu boursier» organisé par Credit Suisse. L'objectif est simple: réaliser la meilleure performance en investissant 250 000 francs fictifs dans des actions suisses, européennes ou américaines.

Ce premier jour a laissé le goût d'une occasion manquée, puisqu'en fin de journée, moins d'une centaine de portefeuilles affichaient une progression. Le meilleur ne gagnait que 1,35%! Les actions suisses ont pourtant offert un terrain favorable. Le SMI tait en progression de 0,8%, tandis que quelques petites valeurs comme Cytos et Actelion crevaient le plafond. La première s'est appréciée de plus de 10%.

Les orfèvres de la Bourse sont-ils aux abonnés absents? Ils ne l'étaient pas pendant la «période de chauffe» organisée ces deux dernières semaines. Pendant les essais, le meilleur joueur a gagné plus de 32%. Coup de chance? La semaine dernière, il avait parié sur la compagnie aérienne américaine Delta Airlines. Son action a presque doublé après l'annonce d'un plan de sauvetage. «Les joueurs de la seconde à la quatrième place ont aussi choisi Delta», commente l'un des organisateurs.

Pour avoir des chances de gagner, ils conseillent la prise de tels risques. D'expérience, il faut concentrer le portefeuille sur trois ou quatre valeurs et éviter les blue chips dont les cours varient peu. Les petites sociétés et les situations particulières comme Delta offrent de meilleures opportunités.

C'est bien ce qu'ont essayé de faire une majorité de joueurs. Lundi, la valeur la plus achetée était de très loin ABB qui vient de perdre 15% après la publication de résultats décevants. Elle a fait l'objet de plus de 1000 ordres d'achat. Hélas, la firme de Baden n'a pas poursuivi son rebond entamé vendredi.

Le jeu reste ouvert puisqu'il est possible de s'inscrire jusqu'au dernier jour, le 9 décembre (http://www.investgame.ch).