Donné favori, Guy Ryder a été élu lundi à la tête du Bureau international du travail (BIT), a annoncé l’organisation basée à Genève. Cet ancien syndicaliste britannique succède au Chilien Juan Somavia, 71 ans, qui a dirigé treize ans le BIT. Guy Ryder, 56 ans, a été élu après six tours de scrutin avec 30 voix des 56 membres du conseil d’administration de l’organisation (28 représentants de gouvernement, 14 des employeurs et 14 des travailleurs). Il a défait huit autres candidats, dont l’ancien ministre français Gilles de Robien.

Responsable adjoint de l’OIT depuis 2010, Guy Ryder prendra ses nouvelles fonctions en octobre. Son élection coïncide avec l’ouverture, mercredi, de l’assemblée générale de l’OIT. Y est notamment attendu la députée d’opposition birmane Aung San Suu Kyi.