Un observateur pressé classerait rapidement Alexis Steinmann dans la catégorie du parfait jeune startuper. La trentaine, cheveux blonds et yeux bleus, le jeune homme ne dépareillerait, en effet, pas dans une session de pitchs, ce fameux modèle importé de la Silicon Valley qui consiste à résumer son idée en un minimum de temps pour convaincre les investisseurs.