Pour la première fois, une banque suisse a été reconnue coupable par un tribunal – sur le territoire national, précisons-le. Falcon Bank, propriété du fonds souverain d’Abu Dhabi, a été condamnée mercredi par le Tribunal pénal fédéral (TPF) à payer une amende de 3,5 millions de francs et à la confiscation de ses profits illicites, à hauteur de 7 millions. Cet établissement, dont il ne reste plus rien depuis la cession l’an dernier de ses clients à la ONE Swiss Bank, n’a pas su empêcher que du blanchiment d’argent soit commis en son sein, dans le cadre de la tentaculaire affaire du fonds souverain de Malaisie 1MDB. Cette infraction constitue un défaut d’organisation, qui est l’unique disposition du Code pénal prévoyant la «punissabilité» d’une entreprise ou d’une banque.